La francophonie en Russie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La francophonie en Russie

Message  MORPHEUS le Jeu 31 Mar - 12:10

Le 20 mars dernier, c’était la journée de la francophonie dans le monde. La francophonie c’est quelque chose. Pensez donc: près de 65 millions de Français, et on estime aujourd’hui le nombre de locuteurs réels du français dans l'ensemble des pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie à près de 250 millions.
Dans le Québec canadien, en Suisse Romande, à Monaco, en Wallonie belge, le français est la langue maternelle de la population. Dans les pays du Maghreb, c’est la seconde langue utilisée, et dans de nombreuses ex-colonies françaises d’Afrique sub-saharienne, le français est resté la langue officielle et administrative. En 2010, la langue française est la 8ème langue la plus répandue dans le monde par nombre de locuteurs, et c’est une des six langues de travail de l’ONU avec le mandarin, l’espagnol, l’arabe, l’anglais et le russe.
La langue française, jusqu’au 20ème siècle, a bénéficié d’une aura exceptionnelle à l’étranger et notamment en Russie. Dès la fin du 18ème siècle, sous l’influence d’Elizabeth 1ère, le français s’impose progressivement comme langue des courtisans. Pour la haute société de Saint-Pétersbourg, parler français était même devenu parfois plus naturel que parler russe. Cette prédominance de la langue française est par ailleurs présente dans toute l'Europe des lumières, puisque l'élite intellectuelle de nombreux pays (monarques, diplomates, femmes du monde, écrivains) s’exprimait généralement en français.
Malgré de nombreuses interdictions liées au rejet de la révolution française, l’empereur russe Paul Ier communiquait lui-même presque exclusivement en français. Au début du 19ième siècle, la langue française était encore très répandue dans la noblesse russe. Pouchkine, par exemple, parlait mieux français que russe, ce qui lui valu le surnom de Француз (“Le Français“).
Autre exemple: dans Guerre et Paix, le célèbre roman de Léon Tolstoï, l’un des personnages affirme que “même étant né en Russie, il pense en français“, car cette langue représente pour lui “la manière de parler mais aussi celle de penser“. Dans le courant de ce siècle, certains grands écrivains russes créaient leurs œuvres dans les deux langues, russe et français, puisque qu'ils parlaient français en famille, dès leur plus tendre enfance.
Jusqu’au début du 20ème siècle, le français était également la langue des diplomates. En 1905, le traité de paix russo-japonais fut, par exemple, rédigé en français. Pourtant, le 20ème siècle marqua le début du déclin de la langue française, déclin que les pessimistes affirment irréversible, en corrélation directe avec l’importance prise par la langue anglaise surtout depuis 1945. Malgré cela, l’attachement traditionnel et formel au français s’est prolongé durant le 20ème siècle en Russie, ou parler français était toujours la marque d’une éducation de bon niveau et aussi d’appartenance à une certaine élite.
Pour cette raison, de nombreuses familles soviétiques aimaient que leurs enfants parlent le français. Depuis la fin de l’Union Soviétique, la langue française n’a pas disparu en Russie, mais son influence s’est réduite. Elle est supplantée par l’anglais et l’allemand jugés plus utiles pour travailler. Au début des années 1990, selon les données du ministère russe de l’Education, 55% des écoliers apprenaient l’anglais, 34,9% l’allemand et 8% seulement le français, contre 20% dans les années 1960.
Autres chiffres, selon l’ambassade de France, qui bénéficie des données communiquées par le ministère fédéral de l'Education et de la science, il y avait en 2009 en Russie 410.000 personnes apprenant le français dans l'enseignement primaire et secondaire et 344.000 dans le supérieur, ainsi que 6.250 enseignants de français dans le primaire/secondaire, et 5.750 dans le supérieur. Ce déclin de l’apprentissage de la langue française touche malheureusement la Russie comme le reste du monde, sauf l’Afrique qui est en très forte expansion démographique.
Parallèlement, il y a aussi un recul de l’enseignement de la langue russe en France. Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France, confirmait cette baisse l’année dernière, durant l’année France-Russie. En 2008, 14.000 élèves apprenaient le russe en France dont 48% en 3ème langue, et 29% en 2ème langue. Il faut noter qu'en 20 ans, le nombre de ces élèves a diminué de 50%. L’effectif des enseignants baisse aussi et sur les 85 universités françaises, seules 22 proposent l’enseignement du russe, contre 25 en 2005, par exemple. Il y a environ 260 professeurs certifiés ou agrégés qui enseignent le russe aujourd’hui dans le secondaire français contre 487 en 1989.
Cette baisse de l’intérêt pour la langue russe en France s’explique sans doute en partie par l’image négative véhiculée par les médias depuis une douzaine d’années. Il faut pourtant rappeler que les perspectives économiques sont très encourageantes dans la zone russophone d’Eurasie, ce qui devrait inciter les Français à apprendre le russe mais également les Russes à apprendre le français. De nombreuses entreprises françaises, grandes et petites, sont en cours d’implantation en Russie et dans la zone russophone, mais il reste encore difficile de trouver, dans de nombreux domaines de l’activité économique, des spécialistes russes francophones ou des spécialistes français russophones.
Pour terminer sur une note positive, saluons ceux qui font vivre la langue de Molière jusqu’au bout de l’Eurasie. C’est le cas de la principale agence d’information multimédia russe, RIA Novosti qui dispose d’une version en langue française de son site internet et ce depuis 2000! L’agence s’adresse également depuis cette année en langue française aux lecteurs francophones sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter avec toujours la même logique: permettre de mieux comprendre la Russie d’aujourd’hui. Il est même désormais possible de discuter en direct avec les journalistes/traducteurs sur Facebook.
A une plus humble échelle, citons également le travail d’Olga, enseignante de français à l'Université pédagogique de Blagovechtchensk et également responsable du Centre de ressources en français. Depuis 2005, elle fait vivre avec son équipe la langue et la culture française en extrême orient russe, via un journal en français intitulé: “salut ca va“ ainsi que via “le blog des francais de l’amour“. Comme Olga le dit elle-même: “L’échange interculturel ne fait que renforcer l'intercompréhension de nos deux peuples et aide à mieux se comprendre. Le dialogue entre nos deux cultures apporte l’unique richesse qui compte, celle de l’esprit“.
Une belle initiative, à soutenir et sans nul doute, à reproduire.

Alexandre Latsa - RiaNovosti
http://fr.rian.ru/tribune/20110330/189016307.html

_________________
Remise de -3% chez Meranom
avatar
MORPHEUS
Administrateur
Administrateur

Messages : 4473
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 53
Localisation : Midi-Pyrénées

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blasons-armoiries.eu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  1917 le Jeu 31 Mar - 12:31

Le français, c'est un peu le latin d'autrefois…

(manque la lousiane (200 000 environ de francophones) en particulier, et les USA, en général (2,1 milllions de francophones de langue maternelle, dont de langue créole)…)

Et puis, la baisse de l'enseignement du russe de par chez nous est certainement dû à l'effondrement de L'URSS, et de la russie comme seconde puissance mondiale !, plus qu'à la mauvaise image de Poutine la russie actuelle par chez nous…, non ?
avatar
1917
Vétéran

Messages : 4067
Date d'inscription : 21/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  ft1000mp le Jeu 31 Mar - 12:48

L'apprentissage des langues aujourd’hui (pour des personnes n'ayant aucun lien avec le pays de la langue) est intimement lié aux possibilités économique que le pays offre, la France, hormis l'industrie du luxe (mode, parfum) ne représente pas d’intérêt de commerce international, la Russie non plus, se sera toujours l'Anglais (qui vampirise tout) l'Espagnol (pour le nombre de personnes qui le parle dans le monde) et le Chinois qui devient la langue "à la mode" .... enfin, à mon avis....
avatar
ft1000mp
Vétéran

Messages : 4086
Date d'inscription : 24/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  Volgo le Jeu 31 Mar - 13:19

Au cours de l'année dernière j'ai eu l'occasion de discuter avec une dizaine de personnes Russes. Pour eux (et elles) le français représente un intérêt culturel indéniable mais en baisse constante depuis quelques années.
Trouver un bon prof de français en Russie devient de plus en plus difficile, l'anglais, l'espagnol et le chinois offrant de bien meilleures opportunités économiques, au moins à court terme.
Pour info, j'ai commencé à titre personnel une initiation au russe.... c'est pas encore gagné Rolling Eyes
avatar
Volgo
Modérateur

Messages : 10782
Date d'inscription : 14/09/2010
Localisation : IdF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  1917 le Jeu 31 Mar - 14:18

ft1000mp a écrit: l'Espagnol (pour le nombre de personnes qui le parle dans le monde)

Mouais… bon… si ici on choisit l'espagnol en seconde langue, c'est plus en réaction par rapport à l'allemand* (à tort, à mon avis -- qq années après je me rends compte de la bêtise d'avoir choisi l'espagnol au détriment de l'allemand**…) : "langue barbare -- et jugée trop difficile…" et/ ou "langue de boche" ; et puis l'espagnol c'est cool, c'est latin (y a le soleil !), les copains et copines la choisissent et c'est plus "facile" (et on sort l'argument "y a plein d'hispanophones dans le monde" aux parents pour les convaincre…***)

*et les rares collégiens qui apprennent l'allemand (en seconde langue ; car en première langue, il me semble que c'est plus par intérêt de la langue), le font parce qu'ils n'ont pas le choix (pas de cours d'espagnol ni de russe ni d'italien ni de chinois ni… mais juste de l'allemand ou parce que les parents les obligent…)
** économiquement parlant, l'allemand est plus utile ; culturellement aussi… : philosophie, archéologie, littérature, science humaine, sciences et mathématiques, art et histoire de l'art, etc. (rien ou si peu est traduit en français… et ce qu'il l'est est plus ou moins bien traduit… -- il quasiment impossible de bien traduire l'allemand en français, d'où le nombre de concept en allemand dans les traductions françaises…)
*** surtout que bon :
1) la moitié de l'europe (nord et est) baragouine l'allemand
2) Le brésil est lusophone ; Et l'argentine ? oui, mais on doit pouvoir se débrouiller avec l'allemand (forte communauté (d'origine) allemande)
avatar
1917
Vétéran

Messages : 4067
Date d'inscription : 21/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  ft1000mp le Jeu 31 Mar - 15:12

Je ne parlais pas pour nous "en France" mais plustôt d'un regard mondial.


1917 a écrit: (et on sort l'argument "y a plein d'hispanophones dans le monde" aux parents pour les convaincre…***)

Bein oui, mais c'est vrai! 21 pays ont pour langue officielle l'Espagnol, 2ème langue la plus parlée au monde, l'Allemand à côté fait office de dialecte! (j'exagère un peu ), entièrement d'accord pour la difficulté de traduction de l'Allemand, surtout difficile en Philosophie, (concepts de pensée) en mathématique c'est quand même beaucoup plus clair .
avatar
ft1000mp
Vétéran

Messages : 4086
Date d'inscription : 24/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  1917 le Jeu 31 Mar - 15:42

en mathématique c'est quand même beaucoup plus clair

Oui, certes, mais bon cela dépends de la branche (genre la logique ou la philosophie des mathématiques ça risque plus ardu), et de l'époque…

mais c'est vrai!


Certes, mais cela ne rend pas la langue utile, nécessaire… Pas de grandes puissances (ou en devenir) hispanophones (et puis pour le commerce, la science, ou même le tourisme avec les pays de langue espagnol, tu peux très bien te débrouiller avec l'anglais, l'allemand ou le français -- en particulier l'argentine…), pas de littérature (dans une acceptation large, donc pas que romans/poésie/ théâtre*… mais en incluant la philo, les sciences humaines, l'histoire, les écrits sur les mathématiques, etc.) exceptionnelle (du moins non traduisible)
L'espagnol peut disparaître (genre devenir un dialecte comme le breton ou le sicilien…)
La seul chose qui peut changer la donne est que les USA deviennent un pays (à majorité) hispanophone (ce qui est possible…)

(au passage, j'en profite pour dire que le russe est plus utile, et intéressant, que l'espagnol** ; de même pour l'arabe)

*surtout que là, ils sont pas mauvais, loin de là. Mais bon il y a eu une grande littérature (tant sur le plan qualitatif que quantitatif) en langue d'oc, qui, plus est, était parlé parlé par la moitié (voire plus) des français…ça n'a pas empêcher cette dernière de disparaître…
** Et puis le russe tu peux le causer dans la moitié de l'europe et dans la moitié de l'asie…

avatar
1917
Vétéran

Messages : 4067
Date d'inscription : 21/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  voxduc25 le Jeu 31 Mar - 19:12

1917 viens de le dire mais il ne faut pas oublier que l'Espagnol vas passer devant l'Américain, et non pas l'Anglais, aux States vous savez le petit pays sous le Canada donc dire qu'il vas devenir un dialecte scratch
Je me suis inscrit pour apprendre le Russe a mon boulot parce que depuis quelques années on voit une montée en puissance des touristes Russes

_________________
Aidez la nature, adoptez un louveteau russe[i]
Une wishlist longue comme un jour sans pain Wink
avatar
voxduc25
Modérateur

Messages : 4330
Date d'inscription : 10/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  philippe-du-75013 le Dim 10 Avr - 8:08

Pour la pratique des langues autres que l'anglais et l'espagnol il y aussi une question de stratégie scolaire: choisir l'allemand comme seconde langue, c'est aujourd'hui choisir une "bonne classe" au collège, collège qui fait souvent de la garderie d'indésirables.

Dans mes souvenirs, pour ma génération (né en 1955) l'option russe au moment du passage au lycée était l'apanage de deux populations:
-Les descendants de russes blancs: la tradition était évidente mais sans idée de retour autre que touristique.
-Les enfants d'admirateurs de l'URSS et du PCF* assez nombreux dans mon quartier parisien qui jouxtait la ceinture rouge. Leur discours était : la Russie c'est l'avenir, ce sera le pays le plus important du monde.

*En passant: un copain de vélo a été le voisin de location vacances de Georges Marchais (le Val de Marne de la pensée..) et a échangé quelques mots de bon voisinage avec lui, il parait qu'il ne parlait pas du tout comme à la télé.
avatar
philippe-du-75013
Commissaire politique
Commissaire politique

Messages : 902
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 62
Localisation : Paris 75013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  MORPHEUS le Dim 10 Avr - 12:24

philippe-du-75013 a écrit:... la Russie c'est l'avenir, ce sera le pays le plus important du monde.
C'est bien vrai ça

_________________
Remise de -3% chez Meranom
avatar
MORPHEUS
Administrateur
Administrateur

Messages : 4473
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 53
Localisation : Midi-Pyrénées

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blasons-armoiries.eu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  ft1000mp le Dim 10 Avr - 12:30

Après la France est Sud-Ouest plus particulièrement bien sûr!
avatar
ft1000mp
Vétéran

Messages : 4086
Date d'inscription : 24/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  Volgo le Dim 10 Avr - 13:18

Non, non

ft1000mp a écrit:Après Avec la France et pourquoi pas Sud-Ouest plus particulièrement bien sûr!
avatar
Volgo
Modérateur

Messages : 10782
Date d'inscription : 14/09/2010
Localisation : IdF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  khunsa le Dim 10 Avr - 14:10

le problème c'est qu'au rythme où l'on va bientôt pour apprendre le français on devra se rendre à l'étranger...
le français langue morte au 21° siècle ?
avatar
khunsa
Vétéran

Messages : 1840
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Panamistan (asie centrale)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  MORPHEUS le Dim 10 Avr - 17:34

ft1000mp a écrit:Après la France est Sud-Ouest plus particulièrement bien sûr!
Avec Toulouse comme capitale?

_________________
Remise de -3% chez Meranom
avatar
MORPHEUS
Administrateur
Administrateur

Messages : 4473
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 53
Localisation : Midi-Pyrénées

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blasons-armoiries.eu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  khunsa le Lun 11 Avr - 8:35

Cessez le délire que serait la France sans le Panamistan.

Pour revenir à nos moutons lors d'une escapade au Kazaksthan j'ai constaté le rôle non négligeable de la langue française qui malheureusement aujourd'hui n'attire plus pour des raisons essentiellement économiques.

Dans le passé, la France avec sa place originale dans l'échiquier mondial était un des interlocuteurs privilégiés de l'U.R.S.S. Et un des rares exotisme autorisé par le Parti à son peuple était la chanson française et le cinéma français. Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai constaté que Louis de Funes, Joe Dassin et bien d'autres avaient plus de succès aujourd'hui chez eux que chez nous.
avatar
khunsa
Vétéran

Messages : 1840
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Panamistan (asie centrale)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  voxduc25 le Lun 11 Avr - 17:12

khunsa a écrit:Cessez le délire que serait la France sans le Panamistan.

P.

Franchement pour vivre pas loin de ce lieu le Panamistan ne me parait pas indispensable pour vivre en notre belle France, celui qui aime les bouchons la pollution et la mauvaise humeur permanente oui, moi je préfère les contacts humains conviviaux la nature et les petites bêtes . Je sais c'est très provoc comme propos mais j'aime bien , le Panamistan me plait uniquement quand je suis le plus loin possible, patience plus que 15 ans avant le retraite (ou pas) clown

_________________
Aidez la nature, adoptez un louveteau russe[i]
Une wishlist longue comme un jour sans pain Wink
avatar
voxduc25
Modérateur

Messages : 4330
Date d'inscription : 10/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La francophonie en Russie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum