Petite histoire de la joint-venture Dniepr-Vostok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite histoire de la joint-venture Dniepr-Vostok

Message  Hanoi le Mar 2 Aoû - 9:36



Je ne sais pas ce qui m'a mis la puce à l'oreille sur cette Komandirskie...
Le cadran qui n'attire pas particulièrement l'attention, il porte le nom du fleuve Dniepr et est répertorié dans le catalogue Levenberg (page 39 n°205, sur une amphibia) parmi des centaines de montres russes fin années '80/début années '90. Mais j'ai un peu creusé et je suis tombé sur une histoire industrielle qui m'a intéressé au point d'acheter la montre (9 euros, je ne me suis pas ruiné...) et qui vous intéressera peut-être aussi.

L'histoire de ces montres commence à Dniepropetrovk (ou Dnipro comme veulent la rebaptiser les autorités ukrainiennes, Grigori Petrovski étant un dirigeant bolchevik ukrainien). C'est dans cette ville que la Fabrique 586 a été fondée en 1954 pour la production des fusées conçue par Mikhail Yangel.
Yangel s'était spécialisé dans les fusées à carburant liquide.
Elles étaient moins "rentables" énergétiquement que celles de Sergei Korolev, qui utilisaient des carburants cryogéniques, mais les fusées de Yangel pouvaient être stockées avec leur carburant, donc gardées en silo prêtes à la mise à feu. Bref, les fusées de Yangel étaient adaptées à un usage militaire, celles de Korolev à un usage civil.

La Fabrique 586 a été rebaptisée en 1966 Fabrique de Construction de Machines du Sud (en abrégé Yuzhmash), puis Union de Production de Construction de Machines du Sud. Elle produisit jusqu'à 120 missiles intercontinentaux par ans, et ainsi plus de 300 R-36 (SS-18 "Satan" selon le code OTAN), le plus grand missile jamais construit (37 mètres de hauteur, 210 tonnes au décollages, emportant 10 têtes nucléaires).


L'importance stratégique de Yuzhmash fit de Dniepropetrovk une "ville fermée" du temps de l'URSS : aucun étranger n'y était admis.
La fabrique s'appelle aujourd'hui "Union de Production de Construction de Machines nommée d'après A.M. Makarov", mais continue à se faire appeler Yuzmash.

Après le début de la perestroïka, la demande pour la production militaire a diminué de manière significative, et Yuzhmash s'est diversifié en produisant notamment des trolleybus (YUMZ T1, YUMZ T2, YUMZ E-186) qui furent une réussite technique. L'usine a produit des équipements électriques et aussi des tracteurs, ce qui est ironique, puisque son surnom euphémique à l'époque où elles produisait les missiles intercontinentaux de l'arsenal soviétique était "usine secrète de tracteurs"...


L'histoire horlogère de Yuzmach commence avec l'indépendance de l'Ukraine, quand l'entreprise devient société anonyme d'état et développe des joint-ventures tous azimuts.
Un fil sur WUS reproduit l'interview dans un magazine ukrainien (n° du 26 novembre au 2 décembre 1994) d'Alexandre Zaytsev, le propriétaire de la société Dniepr-Vostok et de Vladimir Karban, son directeur (qui était contremaître général de Yuzhmash). Il y explique que Vostok-Dniepr est un joint-venture russo-ukrainienne créée en 1992.

Pour l'Ukraine, il s'agissait de satisfaire un marché intérieur où la demande de montres était élevée tandis qu'il n'existait pas de fabrique susceptible de le satisfaire. L'accord a été facilité par le fait que les deux fabriques étaient précédemment subordonnées au ministère de l'industrie de la radio de l'URSS.
Dniepr-Vostok était une petite structure : cinquante salariés, mais avec un haut niveau d'informatisation (selon les critères du temps et du lieu j'imagine...). Dniepr-Vostok a produit jusqu'à 10.000 montres par mois de 30 types différents, emboîtant toutes des mécanismes produits à Tchistopol par Vostok. Ont ainsi été produite des montres avec les symboles nationaux ukrainiens (drapeau, blason...) sur commande du Soviet suprême pour sa première convocation.
Dniepr-Vostok a produit aussi des montres pour des entreprises, des institutions ou des associations avec des cadrans à façon : pour les mineurs de Krivoï Rog, pour les gardes-frontières, pour au moins une banque, etc.


Certaines Vostok-Dniepr portent le logo particulier de la société:


Dniepr-Vostok exportait aussi, mais en petites quantités, au Royaume-Unis, mais, plus surprenant, des "Desert Storm" ont été produites par Dniepr-Vostok suivant une commande américaine.
Je doutais un peu de cette information car la traduction de l'interview est très incertaine et le lien originel est mort, mais après quelques recherches, j'en ai trouvé confirmation sur un site de vente russe :


Un membre de WUS qui a enseigné en Ukraine a rencontré un électricien de la Fabrique qui se souvenait encore du moment où furent apportées les équipements pour produire les montres et où du personnel fut formé à l'emboîtage de ces Dniepr-Vostok nouvellement nées.
Selon lui, l'expérience n'était pas très heureuse, la reconversion des ouvriers qui avaient fabriqué des missiles pendant 40 ans à l'assemblage de montres pas très réussie. L'expérience Dniepr-Vostok aurait été de courte durée (deux ans? trois peut-être...) même si, diversification dans la diversification, Dniepr-Vostok a aussi développé la fabrication du purificateur d'eau "Vodozor".
Quant à Yuzhmash, si elle n'est plus que l'ombre du complexe scientifique-industriel de l'époque soviétique, elle est encore un des fleuron de l'industrie ukrainienne et un centre important production d'équipement aérospatial, et notamment de fusées Zenith.


Pour revenir à ma montre, le motif de son cadran est le plus courant des Dniepr-Vostok. Juri Levenberg parle de guerriers russes du 17e siècle, mais en fait, il s'agit du bateau embarquant les princes slaves fondateurs légendaires de la ville de Kiev au 9e siècle : Kyi, l'ainé des quatre fondateurs de la ville, à qui il laissé son nom, Shchek, Khoryv et leur sœur Lybid, tel qu'ils sont représentés sur le monument du parc Navodnytsky, le long du Dniepr, à Kiev.



Sources :
http://forums.watchuseek.com/f10/need-more-info-my-dnieper-vostok-watch-586827.html
http://forums.watchuseek.com/f10/hepl-identify-vostok-385561.html
http://forums.watchuseek.com/f10/dnepr-vostok-746215.html
http://www.cccp-forum.it/mb/viewtopic.php?f=4&t=520
http://madein.dp.ua/view.aspx?type=ja&lang=2&jaid=114
et quelques autres
PS: Si un des militants de la "fraction custom" a dans ses tiroirs une lunette identique mais en meilleurs état, qu'il pense à moi Wink
PPS: Si la modération pense préférable de déplacer cet article dans la rubrique "Vostok" plutôt que dans celle-ci, just do it!


Dernière édition par Hanoi le Mer 5 Avr - 23:51, édité 3 fois
avatar
Hanoi
Expert

Messages : 1434
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 54
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la joint-venture Dniepr-Vostok

Message  Jurmala 1988 le Mar 2 Aoû - 20:32

Hanoï

comme on le sait le livre de Juri Levenberg intitulé "russian wristwatches" comporte de nombreuses erreurs ... tu en as encore relevé une dans ton post :la symbolique du cadran de cette vostok "DB".

Tiens, on devrait lancer un grand concours : le jeu des XXX erreurs de Juri Levenberg lol!

_________________

VintageVostokodépendant
avatar
Jurmala 1988
Modérateur

Messages : 3593
Date d'inscription : 20/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la joint-venture Dniepr-Vostok

Message  Hanoi le Ven 6 Jan - 14:52

Et voilà: un petit passage au Dettol pour le chrome, au dentifrice pour le verre, et un bezel identique mais plus frais (merci Valtubac!) et ma Vostok-Dnepr joue les Cendrillon!

avant/ après



"Mais où sont les chats?" me direz-vous
"Cherchez bien" vous dirai-je...
avatar
Hanoi
Expert

Messages : 1434
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 54
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la joint-venture Dniepr-Vostok

Message  Valtubac le Ven 6 Jan - 18:46

Elle est belle Shocked ce doit être le bezel qui fait tout Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Valtubac
Kamarade
Kamarade

Messages : 51
Date d'inscription : 27/09/2016
Age : 46
Localisation : Gironde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la joint-venture Dniepr-Vostok

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum