Tchistopol "RSS Kazakhe"

Aller en bas

Tchistopol "RSS Kazakhe"

Message  Hanoi le Ven 24 Aoû - 12:59

Période faste!
Je rentre cette pièce produite par la Fabrique de Montres de Tchistopol en 1960:



Cette montre célèbre les 40 ans de la fondation de la République socialiste soviétique autonome kazakhe. Fondée en 1920, cette république autonome faisant partie de la République socialiste fédérative soviétique de Russie a d'abord porté le nom de République socialiste soviétique autonome kirghize et ne prit le nom de "République socialiste soviétique autonome kazakhe" qu'en 1925.


Le drapeau de la RSSA kazakhe

En 1929, la ville d'Alma-Ata (aujourd'hui Almaty) fut désignée comme capitale. En 1931-1933, une famine allait coûter la vie, directement ou indirectement à près d'1,3 million de personnes (à la famine consécutive à la collectivisation -et à la résistance à la collectivisation- s'ajoutait aux conséquences de la sédenterisation -et à la résistance à la sédenterisation).  La population allait ensuite très rapidement augmenter notamment avec l'arrivée massive de Russes:

La république kazakhe fut dès lors la seule dont la population éponyme n'était pas majoritaire sur son propre territoire. Elle fut également la seule où aucun groupe ethnique ne représentait pas la majorité absolue de la population.


Les frontières de l'Asie centrale soviétique en 1920
La RSSA kirghize qui correspond au Kazakhstan et en prendra donc le nom en 1925 ; la RSSA du Turkestan ; la République Soviétique Populaire (RSP) khorézmienne et la RSP de Boukhara, qui correspondaient respectivement à aux anciens khanats de Khiva et de Boukhara, deux anciens protectorats de l'empire russe.


Le 5 décembre 1936, la RSSA  kazakhe devient une république socialiste soviétique directement au sein de l'Union soviétique : la RSS kazakhe.

La drapeau de la RSS kazakhe.


Les frontières de l'Asie centrale soviétique en 1936

Si le polygones d'essais nucléaires de Semipalatinsk (créé en 1948) et le cosmodrome de Baïkonour (créé en 1955) sont des lieux de mémoire soviétiques au Kazakhstan bien connus, il en est d'autres comme Karaganda qui méritent d'être mentionnés. La construction de cette ville, sur un site inhabité, débute en 1934. Elle était destinée à l'exploitation des immenses gisements de charbon présents sur son site. Comme toutes ces villes nouvelles soviétiques, la main d'oeuvre était composées de volontaires komsomols, de travailleurs attirés par les hauts salaires des régions dont le développement était prioritaire, par de très nombreux déportés et par des prisonniers de guerre. La ville accueillait 300.000 personnes dans les années 1960 et plus de 600.000 en 1989, avant de retomber à 300.000 habitants à la dislocation de l'URSS (la moitié de la population la quitte pour la Russie ou ailleurs)


L'exploitation du charbon du bassin de Karaganda

Un autre grand événement dans l'histoire du Kazakhstan est le programme sur « L’irrigation et la valorisation des Terres vierges » décidé 16 août 1956. Plus de 1,5 millions de personnes sont alors parties pour les steppes du Kazakhstan, la région de la Volga, la Sibérie et l’Oural pour y mettre en culture céréalière près de 45 millions d'hectares.  300.000 Komsomol partent comme volontaires pour le seul été 1954. Près de 1,7 millions de personnes ont pris part à ce projet dans les années 1950, contribuant encore à l'évolution démographique du Kazakhstan.


Départ des volontaires pour les "terres vierges"

La mise en valeur des "terres vierges"

Les premiers résultats ont été impressionnants : 125 millions de tonnes de céréales avaient été récoltés en 1956, du jamais vu dans en URSS. La moitié avait été produite sur les Terres vierges. Mais au Kazakhstan, l'aridité n’était pas favorable à la production de céréales et l’érosion est vite devenue une contrainte insurmontable, nécessitant des investissement coûteux qui auraient mieux été employés dans des régions plus fertiles. Le programme des terres vierges y fut finalement un échec, même s'il a marqué le développement de la république. C'est ainsi que la ville nouvelle de Tselinograd, développée à l'époque comme centre urbain principal d'appui de cette campagne, est aujourd'hui la capitale de la république du Kazakhstan sous le nom d'Astana.

Tselinograd (Целиноград), du russe teslina (целина, "terres vierges") et grad (град, "ville").


Dernière édition par Hanoi le Jeu 20 Sep - 23:39, édité 3 fois
avatar
Hanoi
Expert

Messages : 2147
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 55
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchistopol "RSS Kazakhe"

Message  Jurmala 1988 le Ven 24 Aoû - 13:10

Jolie prise et merci pour le contexte historique

c'est pour cela que j'aime les montres soviétiques : elles reflètent l'histoire de l'URSS, elles en sont même indissociables

C'est incroyable ce que j'ai appris sur l'histoire de l'URSS ou de la Russie et continue d'apprendre en faisant des recherches sur une montre spécifique ou en venant sur FMR , ça étonne même les connaissances ou amis russes de Jurmalaville d'avoir autant de connaissance historique de tel ou tel évènement ... simplement en rapport avec une montre.


_________________
VintageVostokodépendant
avatar
Jurmala 1988
Administrateurs

Messages : 3661
Date d'inscription : 20/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchistopol "RSS Kazakhe"

Message  Hanoi le Jeu 20 Sep - 23:37

Une Zaria produite à la même occasion:
avatar
Hanoi
Expert

Messages : 2147
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 55
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchistopol "RSS Kazakhe"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum