Mouvements soviétiques de conception étrangère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mouvements soviétiques de conception étrangère

Message  Hanoi le Lun 30 Mai - 16:00

Encore une petite synthèse d'un sujet semant souvent la confusion
Comme à chaque fois: merci de me signaler les erreurs et lacunes (d'autant plus possible que les sources à propos des contrats LIP sont parfois contradictoires)

Je distingue trois catégories:
1. Modèles adoptés suite à des accords commerciaux
2. Modèle reçu à titre de dommages de guerre
3. Modèles copiés (espionnage industriel ou rétro-ingénierie)

1. Modèles adoptés suite à des accords commerciaux


Type-1: conçu par Dueber-Hampden dans les années '20 (et produits avec les machines et parfois même les pièces rachetées à cette entreprise en 1929); première production de masse en URSS dans la Première Fabrique de Montres d'État, à Moscou. Histoire bien connue...

Dueber-Hampden (photo F. Gordon)

Type-1(photo F. Gordon)  


Jaeger-LeCoultre: En 1935, l'URSS achète des chronographes d'aviation chez Jaeger-LeCoultre pour équiper son aviation militaire. Peu après, l'URSS acheta la licence de production et améliora le modèle en plaquant de l'or sur certaines pièces pour en réduire la friction. C'est la première Fabrique de Montre de Moscou, puis la Fabrique de Montres de Tcheliabinsk qui produira sur cette base toute une famille de chronographe pour l'aviation et les forces armées soviétiques.
Voir ici un site très complet sur l'histoire de ce mouvement ici
Voir cet équipement monté sur un MIG ici

Chronographe mono-pulsant: Le Valjoux 61 a servi de base en 1940 pour les chronographes mono-pulsants utilisée par la Première Fabrique de Montres de Moscou. La Fabrique a d'abord emboité des mécanisme importés de suisses, puis a produits des pièces et enfin des copies du mécanisme complet durant la guerre.



C'est avec Lip que l'URSS passe un accord commercial en 1936 pour moderniser et développer son industrie horlogère. Voici les mouvements adoptés suite à cette collaboration qui a duré jusque dans les années '70:


Fred Lip (photo mémoirevive.besançon)


-Le Lip T18 (T pour "tonneau", R pour "ronde") est premier mouvement produit pour animer les Zvezda. Les techniciens de Lip travaillèrent à la Fabrique de Penza pour aider à la mise en place de la production et dans un premier temps, Penza emboîta des T18 importés de France. Calibre 1802 selon la nomenclature sovétique, il sera modifié ultérieurement en URSS.

Lip T18 (photo Ranfft)

1802 (photo F. Gordon)

-Lip R26 (devenant en URSS le K26, 41M, 2602, etc.) C'est le calibre Lip adopté pour une production de masse. Cette production a été retardée à cause de la guerre et, quand elle a été mise en place, les montres qui en résultèrent furent baptisées (quelle que soit l"'usine qui les produisaient) "Pobeda" ("Victoire"). Plusieurs fois amélioré ultérieurement en URSS (antichoc, trotteuse plutôt que petite seconde, etc.) où il est devenu le mouvement le plus produit (et peut-être le plus produit au monde).

Lip 26 (photo "Lip chez les soviets")

Mouvement de Pobeda (Ranfft)

En outre et selon une source spécialisée dans l'histoire de LIP
(http://watchesz.free.fr/mfa/lip_au_pays_des_soviets.htm):

-Lip R43 est adopté pour les montres de gousset fabriquées par ZIM.

Lip 43 (photo Delcampe)

-Lip T15 (modèle de 1950) aurait été produit par Slava après-guerre (même source)

Lip T15 (photo Ranfft)

-Lip R25 (modèle de 1948) qui auraient été produites par Poljot entre 1965 et 1973 (toujours selon la même source)

Lip R25 (photo Ranfft)

ChK-6 (pour Часы Карманные – 6, autrement dit: montre de poche 6), que les ingénieurs soviétiques ont fait évoluer en Chk-28. Suivant la nouvelle nomemclature des années 60: Molnjia 3602. Quand Molnija se vit confier après-guerre la fabrication de montres militaires de précision, elle acquis la licence du Cortébert 616 (fabriqué au départ pour Rolex) qu'elle produisit et emboîta pendant 60 ans tant dans des montres bracelets (Oural par ex.) qu'à gousset. On lit parfois que ce calibre est issu du LIP R40/41, mais c'est erroné.
(http://linuxfocus.org/~guido/molnija-pocket-watch)

chk-6 (photo Etsy)

cortebert 616 (photo: forum/µ.tz)

Poljot 2612 de type "signal" (avec alarme). Ce mouvement est issu du calibre suisse Shield AS1475 que l'on trouve par exemple sur les anciennes Vulcain Cricket. Sa production coincide avec l'arrivée d'équipements achetés en Suisse pour la Première Fabrique de Montres de Moscou.

Poljot 2612 (photo Ranfft)

Strela 3017 est issu du calibre suisse Venus 150/152. L'équipement de production du Vénus 150/152 (et les bleus correspondants) ont été importés de Suisse au milieu des années '50. C'était une politique systématique de Vénus (et plus tard de Valjoux) d'amortir ses coûts en vendant des équipements devenus excédentaires à l'URSS et à la Chine.

Poljot 3017 (photo Ranfft)

Venus 153 (photo Ranfft)


Poljot 3133, conçu par Valjoux sous la dénomination 7731 (et 7734?), très largement modifié par les ingénieurs de la Première Fabrique de Montres de Moscou pour le rendre apte à un usage aérospatial (en le rendant plus résistant).

7731 (forum watchtime)

Poljot 3133 (photo Ranfft)
http://www.finestraweb.net/poljot-3133.html


2. Modèle reçu à titre de dommages de guerre

Type-96 chronographe de Glashutte. En 1941, la société Tutima basée à Glashütte commença la production de chronographe pour l'aviation allemande. A la fin de la guerre, les Soviétiques saisirent les plans et l'outillage à titre de réparation des dommages de guerre, et les affectèrent à la Première Fabrique de Montres de Moscou. La Fabrique commença la production de chronographe Tutima-Urofa en 1947, intégrant des pièces venues d'Allemagne dans des boîtiers (et avec un cadran) soviétiques. Courant 1949 les machines allemandes étaient pleinement opérationnelles et les chronographes Tutima-Urofa étaient intégralement produites à Moscou.

Tutima-Urofa (photo Uhrerbe)
http://www.ranfft.de/cgi-bin/bidfun-db.cgi?13&ranfft&&2uswk&Urofa_000

3. Modèles copiés (espionnage industriel ou rétro-ingénierie)

Slava 0874 "Transistor". C'est la copie exacte (par rétro-ingéniererie) de la Bulova Accutron 214, la première montre électrique au monde, 'tuning fork', qui fut produite en 1960 (bien avant les mouvements à quartz).  L'histoire veut que Nikita Khrouchtchev, était revenu de son voyage aux USA avec une Bulova Accutron 214, et qu'il avait demandé aux ingénieurs soviétiques de produire la même. Le production fut confiée à la 2e Fabrique de Montres de Moscou, et se limita à 1000 exemplaires destinées à la nomenklatura. La petite histoire veut que la production était difficile parce que l'usine Slava étant construite au-dessus d'une ligne de métro, les vibrations empêchaient de travailler avec la précision nécessaire... Certain soutienne que la mise au point a été fait avec l'aide des techniciens de LIP.

Bulova Accutron 214 (photo Timezone)

La copie de Slava (photo WUS)
Notons qu'une discussion continue d'avoir cours à ce sujet. En 1969 Lip fut invité à apporter ses dernières technologies en URSS et un accord en ce sens fut signé en 1972. Cette coopération dura jusqu'à la faillite de Lip en 1975 et certains soutiennent que le Slava 2937 est le résultat la conception franco-soviétique de la Slava 2937 à quartz, mise au point avec l'aide des techniciens de LIP; fort de l'expérience de la Lip R27 (suivre la discussion en anglais ici: http://forums.watchuseek.com/f10/slava-transistor-95001-2.html).
272031146263
Lip R27 (photo crazywatches)

Luch 3045, calibre électronique à transistor copié du mouvement allemand Porta Junghans 600 ATO-Chron (mouvement électromécanique avec bobine fixe et commutation de transistor). Le mouvement sera affiné afin de recevoir la certification chronomètre GOST.
Pour une présentation complète de ce mouvement et son histoire, voir le fil de notre commissaire FHP92: http://www.montres-russes.org/t4688-luch-electromecaniques

Junghaus 600 ATO-Chron (photo: crazywatches)[/b]

Luch 3045 (photo FMR)
La technologie servit aussi à la mise au point du Luch3055:

Luch 3055 (photo: crazywatches)


Vostok 2809, Dans les années '50, Zenith produisit la première montre-bracelet chronomètre qui réussit la certification du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres. Sans qu'on sache exactement comment, les bleus du calibre 135 Zenith finirent à la Fabrique de Chistopol. Les ingénieurs soviétiques modifièrent cependant considérablement ce mécanisme (trois rubis supplémentaires, la petite seconde devenant une trotteuse, amélioration de la précision du mécanisme).

Zenit 135 (photo montresmecaniques)

Vostok 2809 (photo: Ranfft)



Beaucoup de photos de ces mouvements avec leur savante comparaison ici


Dernière édition par Hanoi le Jeu 2 Juin - 17:01, édité 11 fois
avatar
Hanoi
Expert

Messages : 1316
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 53
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mouvements soviétiques de conception étrangère

Message  Jbay le Lun 30 Mai - 22:31

alors la chapeau !

c'est super complet et intéressent study
avatar
Jbay
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 165
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 23
Localisation : Nemours, Seine et Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mouvements soviétiques de conception étrangère

Message  xanthone le Lun 30 Mai - 23:50

Bravo très instructif!

xanthone

Messages : 39
Date d'inscription : 19/02/2015
Localisation : Elsass

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mouvements soviétiques de conception étrangère

Message  lol965 le Mar 31 Mai - 23:24

Tres bonne résume.

Si on me permet, je veux faire une petite correction:

Les mouvements ChK 28 n'ont rien à voire avec les Lecoutre, ils sont utilisées par la Deuxième Fabrique dans les chronographes de poche.




Il manque le Valjoux 61 utilisée par la Première Fabrique pour les chronographes mono pulsantes:



(Photos de Internet)
avatar
lol965
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 140
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 51
Localisation : Portugal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mouvements soviétiques de conception étrangère

Message  Hanoi le Mer 1 Juin - 0:45

Voilà c'est corrigé!
Merci beaucoup!

Tu sais qu'elle était la référence soviétique du mécanisme du chronographe mono-pulsant?

Ce que je trouve à son propos c'est:
Genuine V61’s appears to have been used extensively by the military during the WWII. There is a Russian connection too, they were assembling versions of the V61 from a mix of Swiss parts and what seem to be some custom components. Some are crude non-Swiss copies and used by the Russian army during WWII. It’s also documented that 1ГЧЗ (First Moscow Watch Factory) started assembling ‘Swiss ébauche V61’ watches in 1940.

F. Gordon en a cinq, mais ils portent un n° de série, le trimestre de production, mais pas de références
avatar
Hanoi
Expert

Messages : 1316
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 53
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mouvements soviétiques de conception étrangère

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum