Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  SPYX le Mar 27 Juin - 22:13

Nous avions décidé de découvrir Saint Pétersbourg à l’occasion des nuits blanches. Au solstice d’été la ville, située très au nord du continent, ne connait quasiment pas de nuit  …

La pile de ma  montre, (une T-Touch Tissot – pour l’anecdote), rend l’âme au cours du deuxième jour, aussi j’interroge la guide qui nous accompagnait pour ces 5 jours de visite.  Existe-t-il des montres russes ? Je n’y connais rien en montre en général et en horlogerie russe en particulier. Plutôt que de ramener une traditionnelle Matriochka pourquoi ne pas s’offrir une montre russe comme souvenir de vacances ? Olga, notre guide énumère une série de marques et achève en spécifiant qu’il existe une fabrique à Saint Pétersbourg : Raketa… ?

Le lendemain, au sortir de la visite du jour : le palais Peterhof, le Versailles Russe, situé  en bord de mer à une trentaine de kilomètres du centre-ville, Olga revient sur notre conversation horlogère de la veille et nous propose une visite improvisée de la fabrique qui est située à moins de dix minutes ?
Rapide concertation, un coup de fil donné par Olga et nous voilà parti pour ce qui allait devenir  la découverte la plus inattendue du voyage !

Je partais avec l’apriori d’une visite de clinique, j’imaginais bâtiment moderne, larges fenêtres, propreté hospitalière, personnel en tenue blanche,  technologie et informatique  dans tous les coins…
Nous quittons le faste des dorures du palais et la verdure des parcs, la voiture s’engage dans une banlieue industrielle délabrée, qui semble à l’abandon. Nous longeons ensuite un bâtiment industriel de plusieurs centaines de mètres passablement ravagé (l’usine comptait 8000 employés à son apogée, et n’occupe plus qu’une cinquantaine aujourd’hui, nous explique Olga) pour enfin entrer dans une cour glauque. Nids de poules, flaques, grenailles et même une vieille Lada désossée dans un coin.  La voiture s’immobilise devant la porte improbable d’un immeuble indéfinissable, à l’ombre d’une cheminée industrielle, mélange de hangar et de garage, en briques qui ont été blanches dans une autre vie, sur trois niveaux.



Au-dessus de la porte une plaque émaillée nous rappelle qu’on ne s’est pas trompé.



Dès l’entrée, l’odeur spécifique que nous connaissons tous, qui nous rappelle celle que nous rencontrons lorsque nous allons déposer notre voiture à l’entretien, mélange d’huile chaude et d’hydrocarbure brûlé.
Dans un coin du rez-de-chaussée, un ouvrier en bleu de chauffe emboutit une grosse tôle pour en extraire des rondelles de quelques centimètres de diamètres. Partout de grosses machines plus étranges les unes que les autres, certaines à l’abandon apparent, d’autres sous bâche de protection, d’autres encore en action déposées sur du béton brut gorgé d’huile.

Nous montons deux étages pour entrer dans une pièce aveugle quasi  entièrement  recouverte de vitrines éclairées. Le show-room. Nous sommes accueillis  par Sofia, tout en long cheveux blonds elle se présente comme chargée de com. chez Raketa.



Dans un anglais très correct elle nous présente la collection. Que dire si je devais qualifier ce qui m’est montré…? Le premier mot qui me vient serait « vintage », le second serait « Russe ». Pour ce dernier, pas difficile de se justifier, les murs sont tapissés de posters représentant Gagarine, Gorbatchev, Poutine… Pour le côté vintage je dirais que c’est l’aspect extrêmement classique, sobre, des montres qui me frappe… Pas de couleurs vive, pas de dessin flashy, deux aiguilles une trotteuse et, pour le tout dernier modèle uniquement, une date. Mais, peut-être suis-je complètement dans l’erreur, piégé par un designer particulièrement affûté qui surfe sur la vague du néo-rétro ?
On nous fait enfiler de longs cache-poussières blancs, genre blouse de médecin des années 60, et c’est parti pour la visite guidée.

Un bref couloir, sur les murs quelques photos en noir et blanc rappellent les fastes passés de l’entreprise.






On entre dans une pièce qui fait toute la largeur du bâtiment sur une bonne vingtaine de mètres de long. Cela donne l’impression d’un immense couloir hérissé d’une forêt de machines plus impressionnantes  les unes que les autres.







Chacune de ces machines est dédiée à la fabrication d’une seule pièce nous explique Sofia. Certaines pièces devront passer dans plusieurs machines.
Je n’en reviens pas ! Ces machines de plus d’un mètre cube de volume vous sortent des pièces minuscules !







Pas de commande à pas numérique, pas d’informatique, pas d’écran, juste une petite ardoise à bord vert au sommet de chaque engin qui reprend un schéma sur lequel apparaît la pièce fabriquée par la machine. Chaque machine est différente, certaines sont munies d’un capot, d’autres ont des courroies de longueur variées, certaines donnent l’impression d’être reliées entre elles par un arbre de transmission.



Chacune des « bêtes » est nourrie avec une tige d’un métal précis au diamètre paramétré, et dans un ronronnement lancinant, sous un flux d’huile, cette barre est taraudée ou cisaillée ou plié ou sciée pour sortir une minuscule pièce emportée dans une cascade d’huile vers une passoire où elle est récupérée …



Je commence à réaliser l’exploit que ces ouvriers sont en train d’accomplir. Seule leur expérience et la qualité de leur observation peut maintenir la précision de pareils outils ! Ils ne peuvent compter sur aucune aide numérique pour réaliser des pièces où le degré de précision flirte avec le micron !! Je n’ose imaginer la somme de compétence et de temps nécessaire pour régler chacune de ces machines pour obtenir la pièce désirée et que dire de l’entretien et la réparation de ces monstres ?



Les quelques rares ouvriers en bleu de travail ont à peine la place pour se faufiler entre deux machines. Un véritable capharnaüm ! Dans une enclave isolée par une cloison deux dames sont concentrées sur des microscopes binoculaires, contrôle de qualité des pièces nous explique notre guide.

Au bout de la pièce une porte donne sur un nouveau couloir, ici on nous demande d’enfiler des chaussons, nous entrons dans la partie « propre » de la fabrique. Une première pièce sur la gauche, la réserve, entre pharmacie et bibliothèque ce local contient toutes les pièces détachées en stock dans des petites boîtes en bois…

Plus loin le local dédié aux pierres horlogères, manifestement plus moderne, il contient toute une série de machines blanches au look plus contemporain auxquelles je ne comprends rien, on me demande de ne pas photographier …

Enfin, en bout de chaîne, la pièce de montage. On ne peut y entrer, mais on peut l’observer au travers d’une large baie vitrée qui donne sur le couloir.



Une demi-douzaine de personnes y travaillent. Chausson et bonnet à cheveux (pour les femmes surtout) de rigueur.  Ici, il y a des écrans numériques, mais si je ne m’abuse, ils sont reliés aux microscopes et permettent au  technicien de mieux voir le travail en cours. Binoculaires sur toutes les tables, certains utilisent un monocle de diamantaire… Comme vous avez pu le voir, nous sommes une des dernières usines horlogère au monde à fabriquer l’intégralité de nos pièces y compris le spiral ( ?) et l’échappement ( ?), nous raconte Sofia. Une fois les pièces fabriquées elles sont assemblées à la main dans ce local. Nous n’avons pour ainsi dire pas de stock, chaque montre en cours de montage a été préalablement commandée, nous précise-t-elle.

Je ne sais trop quand mon état d’esprit a basculé, le début de cette visite m’avait fait une impression catastrophique. Les tarifs affichés dans le showroom m’avaient semblés délirants. Le prix du plus cher des smartphones du marché qui fait tout sauf le café pour une montre qui donne juste l’heure !  En sortant j’étais bouleversé, j’avais vraiment l’impression d’avoir assisté à la transformation de la matière brute en un objet de précision sans aucune aide d’intelligence artificielle. Le vrai travail d’un artisan. De la haute couture « faite main ». Le genre de chose qu’on ne rencontre même plus chez Rolls-Royce. Le genre d’exploit qui envoie  un cosmonaute dans l’espace avec un ordinateur de la puissance d’une calculette…
J’ai craqué ! J’ai porté mon choix sur la Pilote TU-160. A ce stade je n’ai même plus envie de me justifier, on dira : un coup de foudre !

En rentrant, j’ai découvert votre site… Je regrette juste de ne pas avoir fait plus de photos, mais au moment même j’ignorais  que cela pouvait intéresser quiconque et que j’aurais ce coup de cœur…


Dernière édition par SPYX le Ven 30 Juin - 17:17, édité 2 fois

SPYX

Messages : 4
Date d'inscription : 25/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Erygyios le Mer 28 Juin - 5:52

Merci pour les photos et le compte-rendu de la visite de cette grande manufacture. C'est !

Pour répondre à ce qui semble être tes interrogations concernant l'ensemble spiral-échappement, il s'agit de l'organe régulateur d'une montre mécanique (comme le quartz d'une montre à pile).

Un ressort remonté à la main ou par la masse oscillante d'une automatique se détend, et cette détente est régulée par le spiral (ressort en forme de S replié sur lui même) et le système d'échappement pour que la montre tourne toujours à la même vitesse et soit à l'heure.

A l'heure actuelle très peu de manufactures (même Suisses) peuvent se vanter de maitriser le savoir nécessaire à sa production.

Raketa fait partie de ces manufactures produisant absolument tout en interne, y compris ce ressort, âme de la montre mécanique. Comment ne pas en tomber I love you ?
avatar
Erygyios
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 520
Date d'inscription : 09/01/2016
Localisation : Fin fond de la steppe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Komensky le Mer 28 Juin - 8:34

Bravo et merci pour le compte-rendu de cette visite particulièrement bien écrit !!
avatar
Komensky
Kamarade
Kamarade

Messages : 85
Date d'inscription : 09/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  rafiki le Mer 28 Juin - 9:00

Wow magnifique revu. Je suis hyper jaloux Very Happy
Merci pour tes descriptions ainsi que le partage de ton expérience!

Par contre pour l'entretien de leurs machines, ne chercheraient ils pas un responsable maintenance? Parce que ça m’intéresse :p
avatar
rafiki
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 107
Date d'inscription : 06/10/2015
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Volgo le Mer 28 Juin - 12:14


Merci pour ce mini reportage

_________________

Quelques montres... (ツ)
avatar
Volgo
Modérateur

Messages : 10593
Date d'inscription : 14/09/2010
Localisation : IdF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  LeDocteur le Mer 28 Juin - 15:00

Quelle chance d'avoir pu visiter la fabrique Raketa
L'achat d'un modèle était effectivement inévitable Wink
avatar
LeDocteur
Commissaire politique
Commissaire politique

Messages : 1873
Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 43
Localisation : en plein travaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  armorius le Mer 28 Juin - 15:35

Bravo et bienvenue parmi nous !!!

Tu as réalisé le rêve et le reportage que beaucoup d'entre-nous auraient aimés faire !!!!

Waouuu super !!!! cheers drunken

_________________
Vostok for Ever
avatar
armorius
Modérateur

Messages : 3066
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 50
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Godevin le Mer 28 Juin - 19:58

Très beau récit plein d'émotions agrémenté de superbes photos   Very Happy
Merci pour le partage
avatar
Godevin
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 658
Date d'inscription : 17/04/2016
Age : 59
Localisation : Dinant Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Svoboda le Mer 28 Juin - 20:16

Superbe post.

Quand on apprécie les choses qui sont faites avec un certain soin et des compétences artisanales, on ne peut que tomber sous le charme.

Les usinages robotisés à outrances sont peut être de meilleure fabrication mais n'ont plus l'âme de ceux qui ont participé à la conception de l'objet.

Après avoir eu l’opportunité de voir sur place toutes ces étapes tu ne pouvais que succomber.

Merci pour le partage.
avatar
Svoboda
Commissaire politique
Commissaire politique

Messages : 1245
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 53
Localisation : en cours

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  jean-o le Mer 28 Juin - 21:32

Superbe reportage !

On sait maintenant d'où vient le petit supplément d'âme de nos petites russes !
avatar
jean-o

Messages : 25
Date d'inscription : 29/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  raspoutine le Mer 28 Juin - 22:40

...le reportage

possibilité d'achat de montres à l'usine ?
avatar
raspoutine
Pilier du Forum

Messages : 2731
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  SPYX le Mer 28 Juin - 23:04

raspoutine a écrit: ...le reportage

possibilité d'achat de montres à l'usine ?

Oui, mais les prix sont libellés en roubles, ce n'est qu'en recevant le décompte de ma carte que j'ai connu le prix exact que j'avais payé... En l’occurrence 920€ (elle est vendue 1050€ sur Raketa-shop.com). Donc on ne peut pas dire que ça vaut le prix du voyage...
Par ailleurs elles sont proposées à un prix identique au duty free shop de l'aéroport de Saint-Pétersbourg.

SPYX

Messages : 4
Date d'inscription : 25/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Fokker III le Jeu 29 Juin - 19:29

Pfff...
Moi, j'ai juste visité toutes les églises, cathédrales et basiliques...

Crying or Very sad
avatar
Fokker III
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 295
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 53
Localisation : World wide !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Pierre le grand le Jeu 29 Juin - 21:54

Un jour peut-être bounce

mais j'imagine la surprise de Madame qui va certainement préférer les églises
avatar
Pierre le grand
Commissaire politique
Commissaire politique

Messages : 908
Date d'inscription : 13/11/2015
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Horsault le Ven 30 Juin - 0:16

C'est plus de 300 ans de patrimoine industriel russe que tu as eu l'occasion de découvrir !

C'est vrai qu'en occident, on a bien séparé les fonctions, avec les entreprises de décolletage qui fabriquent les pièces d'un côté, et les labos d'assemblage de l'autre. L'intégration poussée et parfaite, au point qu'une seule porte sépare les deux univers, est un héritage du combinat, et de l'industrie d'un autre âge.

J'avoue être toujours très ému quand je vois les machines des décolleteurs et les pièces usinées. C'est là qu'on perçoit ce qu'est réellement le fait de posséder un métier.

Bref, félicitations pour ta visite et ton acquisition, et un grand merci d'être venu nous en faire profiter.
avatar
Horsault
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 514
Date d'inscription : 24/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une visite guidée de la fabrique RAKETA à Saint Pétersbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum