Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-36%
Le deal à ne pas rater :
Pack 1 mois – PAMPERS New Baby Taille 1 (2- 5Kg) – 264 couches
29 € 45 €
Voir le deal

Les marques soviétiques pour l'exportation

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Lun 2 Mai - 16:00

Je rassemble ici les données sur les montres et mouvements soviétiques pour l'exportation sous toutes leurs formes.

Je ne me doutais pas, en entreprenant cette synthèse, de l'ampleur de la tâches
Merci de m'aider à combler les lacunes et corriger les erreurs!

Je distingue cinq catégories:

A-Montres soviétiques standards proposées à l'export sous leur marque d'origine (mais alors transcrite en caractère latin). Exemple Raketa, Vostok, Slava etc.
B-Montres soviétiques standards ou bénéficiant d'un design spécial, proposé à l'export sous une marque spéciale pour l'export (avec ou non mention "made in ussr"). Exemple: Sekonda, Corsar, Cardinal, etc.
C-Montres assemblées hors d'URSS avec un mécanisme soviétique. Exemple: Pierre Lannier, Rhino,  Prim.
D-Montres assemblées en URSS pour le compte et sous la marque d'une société non-soviétique. Exemple: Cornavin, Ostwok, Vremia
E-Montres assemblées hors d'URSS pour une société liée à l'URSS: Exemple (le seul que je connaisse): Slava Besançon

Adanac > D ou C > Adanac (anagramme de canada) est une marque de la Marathon Watch Company, basée dans l'Ontario (Canada), qui a importé sous cette marque des montres soviétiques, ainsi des chronographes fabriqués à Zlatousk ou des montres de gousset Molnja 3602 "locomotive". Je n'ai pas trouvé trace de montre-bracelet Adanac fabriqués en URSS. voir ici
Albin Curling > C > Marque d'origine inconnue (Molnjia 3602)
Alfa et Alfa de Luxe > C > voir Blonie, voir ici
Ansaldo (voir W&CM)
Anthony Time > C > Société italienne (Bari) qui traditionnellement, dans les années '60 et '70, emboîtait des mécanisme suisses. Surfant sur la mode des montres soviétiques,  elle a emboîté à la fin des années '80 des Slava jour-date (en cyrillique!) sous des cadrans associant sous-marin et étoile rouge. Voir ici et ici
Apollo > C > Marque d'origine inconnue ayant notamment emboîté des Poljot 2414 dans des plongeuses, voir ici
Aristocrat > C > Marque d'origine inconnue (Hong Kong? certains éléments de cadran le laisse soupçonner), voir ici
Arras > C > voir Blonie, voir ici
Aseikon > C > Cette marque de Hong Kong (dont le nom évoque délibérément Seiko) emboîtait dans les années '80 le plus souvent des mouvements est-allemand Ruhla (parfois sans marquage, parfois marqué de l'importateur de hong Kong). Mais elle a aussi emboîté des Raketa 2609. Voir ici
Atami > C > Marque se présentant comme japonaise ayant embarqué des quartz soviétiques 2356. Peut-être une société de Hong-kong ayant choisi un nom japonais (évoquant Atari) à destination du marché sud-américain.Voir ici
Atlas  > C > voir Blonie, voir ici
Aurélie > B ou D > Marque portée par des Molnija 3602 avec la mention "18 rubis" en français et "made in ussr" en anglais.... Voir ici
Avalon > C > Société ayant emboité des Vostok 2209 et des Vostok 2214 jour-date. La marque Avalon a été utilisée par Ruhla en RDA et par une société suisse, mais il s'agit probablement ici d'une société d'extrême-orient.
Avystyle > D > Marque occidentale, peut-être française, emboîtant généralement des mécanismes suisses (Xantia) ayant commercialisé sous son nom des Molnija 3602 avec la mention "made in ussr" en anglais, voir ici
Baltyk > C > voir Atlas ou Blonie, voir ici
Beau Zal (sic!) > C > Marque d'origine inconnue ayant emboîté des mouvements Poljot 2409
Betthini d'Roma (sic!) > C > Marque d'origine inconnue (Hong Kong?) ayant emboité des mouvements Poljot
Bienna > C > Marque suisse qui a emboîté dans les années '60 des Poljot 2414 fabriqués pour elle par la 1ère Fabrique de Montres de Moscou et marqués à son nom (certains de ces mécanismes produits en surnombre se retrouvent dans des Poljot de l'époque). Voir ici
Blonie et Blonie Super > C > La Fabrique de Mécaniques de Précision (Zakładów Mechan­iczno – Pre­cyzyjnych) de Blonie a produit pendant les années '60, en Pologne, des montres sous cette marque (et celle de Blonie Super et Blonex) emboîtant des mouvements Poljot 2408 (voir aussi Blonex, Polan, Atlas, Delfin, Arras, Alfa, Baltyk, Dukat, Kurant, Wars et Zodiak).
Blonex  ou Blonex Antymagnetyczny ou encore Blonex Super: voir Blonie, voir ici
Boron > B > Des montres de cette marque ont emboité des Poljot 2409. Il y a eu une société horlogère Boron au début du siècle (fondation en 1909), à Solothurn, en Suisse, mais la marque a peut-être été reprise.
буран > B ou D > ("bourane",= tempête de neige) marque adoptée par Vostok pour une série de montres d'exportation à la fin des années '80 et au tout début des années '90. Voir ici
Buran: Voir KGB
Capîon Z > C > Voir Pion. Les Capion Z embarquaient des Tchaïka 1601A, voir ici
Cardinal > B > Cardinal est une marque de la société canadienne Wenger (à ne pas confondre avec la société suisse), qui a massivement importé et vendu sous sa marque, des années '60 aux années '90, des Raketa, Poljot, Slava, ZIM et Molnja (Poljot 2414 et 2416, Slava 2428, montre de gousset Molnja 3602 "galion", Raketa R2609 et 2609HA, ZIM 2602, etc.). voir ici
Carlisle et Carlisle de Luxe > B > Aucune certitude sur cette marque. Peut-être une marque d'export de Poljot (automatique 2406 et 2416)
Cavadini > C > Société italienne (Como) fonée en 1960 ayant emboîté des Slava automatiques dans des modèles baptisés "Nobel" et "Siberian"
Cегодня (en cyrillique, Segodnia, "Aujourd'hui") > B ou D > Malgré son nom en russe et en cyrillique, il s'agit d'un produit d'exportation: des Molnija 3602 "locomotive" à destination de l'Italie. voir ici
Chaika > A > Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom
Chronos > B > Aucune certitude sur cette marque. Peut-être une marque d'export de Poljot pour ses montres à quartz emboîtant le Poljot 3050 (circo 1979)
Citco > C > Cette marque appartient à la société Digitech (probablement un emboiteur de Hong Kong). A emboité des Poljot Alarm 2621 et des Slava automatique 2427. Voir aussi Paladin
Classic > C > Marque d'export soviétique, ayant emboîté le Poljot 2614.2H, ne pas confondre avec la gamme Classic de la marque post-soviétique Aviator.
Clipper > B, C ou D > Marque de la fabrique Ruhla (RDA) embarquant ordinairement des mécanismes est-allemands mais aussi des Zaria 2009 ou des 2008B (et alors d'une manière typique de la Fabrique de Penza, avec bouclier anti-magnétique). Voir ici
Clometta > C et D  >  marque de Kloz & Mössner, une société allemande (Pforzheim) ayant emboité dans les années '70 des mouvements allemands, français mais aussi des Vostok, des ZIM3002, des Slava 2414 et des Raketa 2609A. Clometta importait aussi des montres complètement montées d'URSS. Voir ici
Cornavin et Cornavin de Luxe > C et D > Société horlogère genevoise fondée en 1920 a été rachetée en 1973 par la International Ciers SA, une société écran panaméenne du ministère du commerce extérieur de l'URSS. La marque Cornavin a été à ce moment utilisée tout à la fois pour des montres fabriquées en URSS et destinées à l'export, par des montres fabriquées hors d'URSS avec des mécanismes soviétiques, des boîtiers et des bracelets de Hong Kong. Cette production s'est faite aux îles Vierges et peut-être également en Suisse et à Hong Kong. Il s'agit principalement de Raketa (Raketa 2601.H pour aveugle, 2609, 2609.1, 2609.H, 2609.HA, 2628.H, etc.) mais aussi dans une bien moindre mesure par Slava (2414), Luch (1800), Zaria (1509) et ZIM (2602).
Corsar > B > Marque de la société KUCO-Corsar-Handelsgesellschaft mbH a été fondée à Hambourg pour importer en Allemagne des montres soviétiques. Leur cadran indique souvent "steine" pour "rubis" même si les autres mention ("shockproof") sont en anglais.  Poljot 2614, 2614.H, Luch 2209, Raketa 2609.HA, montre à gousset Molnja 3602 "Locomotive" ou "Galion", chronomètre de Zlatoutsk, Zaria 1509, horloge d'échecs, etc.). Voir ici
Cossak > C > L'origine de cette marque est encore discutée. La mention "USSR movt" sur certains cadrans indiquent à la fois un emboîtage hors URSS et un produit destiné à la Grande-Bretagne. Cela renforce l'hypothèse d'un emboîteur hong-kongais. Ce qui est sûr c'est qu'il existe une gamme relativement large, avec des mouvements provenant de plusieurs fabriques (Poljot 2216.H automatique et 2614, Vostok 2214, Zaria 2009.1). Voir ici
Cronografo medico > C? > Marque d'origine inconnue (au nom italien mais les indications sur le cadran son en français)  se donnant l'aspect d'une montre médicale (avec pulsomètre sur le cadran) et emboîtant un Raketa 2609.
Delfin > C > voir Blonie, voir ici
Diamant > B ou D > Marque déposée en France par la société Slava S.A. avec des mentions en français sur le cadran (et dans certain cas un "made in ussr"), Moljina 3602 et Tchaïka 1601, voir ici et ici
Dominion > C > Marque roumaine qui dans les années '60 emboitait (au moins) des Poljot 2409 dans des boitiers et avec des cadrans fabriqués en Roumanie.
Drimex > C > Marque de la Drimex Watch Industries (H.K.) Limited, une société fondée à Hong Kong le 20 octobre 1970 et mise en liquidation le 1' janvier 2000, qui emboîtait des mouvements de diverses provenances, y compris des Tchaïka 1601A dans des montres de dame. Voir ici
Droujba (Druzbha selon la transcription anglaise) >  B > Modèle de Pobeda fabriquée à Tchistopol à la marque spéciale et au design spécial pour l'exportation en République Populaire de Chine dans les années '50. Voir ici
Dukat > C > voir Blonie, voir ici
Edgar > C? > Marque par ailleurs inconnue qui a emboîté des Tchaïka 1301, voir ici
Eldorado > C > Marque qui a emboîté des mouvements Slava. Eldorado est aussi une marque de la société horlogère suisse Ollendorff (La Chaux-de-Fonds), mais je ne sais pas s'il s'agit de la même.
Electrónica > B > Ce sont les Elektronika de Minsk (voir à ce nom) à destination des marchés hispanophones, voir ici
Elektronika et Elektronika 5 > A > Marque des montres à quartz de montres de Minsk (partie du Combinant "Integral")
Elmar > C? > Marque par ailleurs inconnue ayant emboité des Tchaïka et des Vostok 2214
Emka > B > Marque d'exportation à destination de la Grande-Bretagne (Slava 1601 avec la mention "foreign" sur le mécanisme mais le logo de la 2e Fabrique de montres de Moscou sur le cadran), voir ici
Esperanto > B ou C > Soit la marque de la société française Cattin destinée au marché espagnol, soit une marque soviétique d'exportation homonyme. A emboîté le Raketa 2609.1
Estyma > C? > Société sinon britannique, ayant au moins conçu des modèles spécifiquement pour le Royaume Uni, ayant emboité des mouvements suisses, ouest-allemands mais aussi soviétiques (Tchaïka 1301), voir ici
Ewa > B > Marque (probablement soviétique d'exportation) ayant emboîté le Slava 2419 et le Luch 2209
Exacta > B > Marque soviétique d'exportation des années '70:'80 destinées selon certaines sources au marché scandinave (plus spécifiquement pour certains: la Suède) selon d'autres au marché allemand, selon d'autre encore pour ces deux marchés réunis. La gamme des Exacta est très large: modèles Vostok (2214), Raketa, Molnija (3602) et surtout Poljot (2416, 2616.1, 2616.1H, etc.). Certaine montres portent même les deux marques (Poljot/Exacta, Raketa/Exacta) l'une en dessous de l'autre sur le cadran. Il existe une marque suisse du même nom qui n'a semble-t-il rien à voir.
Fabuna > B et/ou C > Société horlogère suisse (société enregistrée à Tramelan, Suisse, le 21 juillet 1960), emboîtant généralement des mécanismes suisses mais ayant emboité des mécanismes soviétiques et/ou commercialisé sous sa marque des montres soviétiques complètes produites pour elle (Poljot  2409, 2609, 2616.1H, Alarm 2621).
Farina > C > Marque de la société Manufacturer Herald Intern. Ltd. (fondée en 1958 à Hong Kong), ayant emboité dans les années '80 des Poljot 2609 et 2614.2H. Voir ici
Firgo > B > Marque soviétique d'exportation (au moins le modèle Mir de la Fabrique de Tchistopol) avec la mention "made in ussr", voir ici
Galant > C > Marque (de Hong Kong?) ayant emboité des mécanismes Slava
Garon > C > Marque américaine, fondée dans le quartier juif de New-York en 1961 ayant emboité des mouvements Poljot dans des boîtiers de Hong-Kong. Ces mouvements ne sont marqués que d'un mystérieux A-2000 sur le rochet. Son nom est une référence à Hezekiah ben Garon, un des sages honorés par le Talmud.
Geneve > B ou C > Aucune infirmation sur cette marque qui a emboîté des Zaria 1601 dans des montres de dame, voir ici
Gladstone > C >  C'est, comme Cardinal, une marque de la société canadienne Wenger (à ne pas confondre avec la société suisse). Sous cette marque ont été vendu dans les années '70 et 80 des Slava 1601, le Zaria 2009 et le Tchaïka 1601A voir ici
Global-P > B? > Probablement une marque d'exportation soviétique: Poljot 2209 et 2415 (et peut-être des Raketa).
Gruen et/ou Soviet  > D > Marque d'une société horlogère ayant cessé ses activité, et rachetée par la société américaine MZB. MZB a commercialisé en occident des montres emboitant des calibres quartz Raketa 2356, Luch 2356, Slava 2356 et Poljot 2456 pour les vendre en Europe (notamment en Italie et en Grèce) et en Amérique du Nord en surfant sur la mode des montres soviétiques en 1989-1990. Dans leur gamme, une série de montres Vostok (emboitant des Vostok 2414) sous la marque Soviet CCCP a destination du marché  par une société italienne avec un packaging outrancièrement "soviétique". Ces montres sont apparues sur le marché italien en 1988. Les montres ont d'abord été entièrement produites en URSS (notamment à Minsk). Par la suite, il est possible que l'assemblage ai été fait hors d'URSS, sous la responsabilité d'une firme italienne. Voir ici
Helbros > D > Helbros (contraction de "Helvetic Brothers")  Watches est une société horlogère basée à Chicago. Elle a commercialisé sous son nom des Molnija 3602 "locomotive".
Henri Gireaux > C > Marque de la société américaine Henri Gireaux Watch Co., fondée à New-York en 1956, a emboité des mouvements soviétiques (qui n'affichaient pas leur origine!), notamment des Poljot 2409, 2414 et 2612, mais surtout des mouvements d'autre origine d'autres, principalement suisses.
Heurlux > C > Société française (ayant eu son siège à Paris) ayant existé de la fin des années '50 jusqu'au début des années '80. Produisait des montres de petite et moyenne gamme. A emboîté des Molnija 3602, voir ici
Homer > C > Marque d'origine inconnue (Hong-Kong?) ayant embarqué des mouvements suisses et soviétiques. Le nom de la marque a probablement été choisi pour entretenir la confusion avec la Citizen Homer.
Imperial > C > Marque française (peut-être de la société Slava SA) ayant proposé au moins des Vostok 2214
Impex > C > Probablement une marque de Hong Kong (liée à la société américaine Delta Impex Watch), a emboîté au moins sur un modèle des Poljot 2609. Impex a également produit des montres sous la marque Quartex et Orex. Certaines Orex emboîtent des Raketa 2609. voir ici
Ingersoll > D > La société anglaise Anglo-Celtic Company Ltd a commercialisé sous sa marque Ingersoll (à l'origine américaine, et aujourd'hui propriété d'une société chinoise) des Molnija 3602 "locomotive" et des montres pour infirmière emboîtant des Zaria 2009B (et 2014A?). Voir ici
Insa > C > Marque de la fabrique horlogère yougoslave Insa qui a emboîté des Luch  2356 à quartz probablement à partir de 1990. Voir ici
Jantar > C > Marque polonaise ayant embarqué des Poljot 2408.
Jean Cardot > B > Marque des fabriques crées par de sociétés écrans de l'URSS aux Iles Vierges pour importer sans payer de taxe aux USA. Dans sa gamme: des Poljot 2409 et 2414, Vostok 2603, 2616H, 2627.2H, 2609, Amphibia 2616.2H, Molnja 3602 "locomotive", etc. Voir ici
Jean Piradet > ? > Marque (soviétique?) ayant embarqué des Poljot 2409
Jenni Karibbian 1000 > B > Montres fabriquées (fin des années '60? début des années '70?) par ZIM dont le nom évoque la célèbre plongeuse Jenny [avec un Y] Caribbean 1000 - alors que cette ZIM n'a rien d'une plongeuse. Voir ici
Jerlian > C > La Jelian Watch Company Inc était localisée à Guam et qui fabriquait des montres à destination des USA avec des boitiers de Hong Kong et des mécanismes soviétiques (Poljot 2409). Voir ici
Jessica > C >  Société (de Hong Kong?) ayant emboité des mécanismes Poljot
Jules Delas Marque suisse qui a embarqué des Poljot 3133. Voir ici et ici
Junost > A > Marque de la Fabrique de Penza (la marque la plus connue de cette fabrique est Zaria); années '60.
Justex > C > Marque de la société suisse Justex Watrch GmbH (fondée à Biel en 1969) ayant emboîté des Zaria et des TchaIka et commercialisé des Molnija 3602. Voir ici et ici
Kaltron > C > Marque suisse ayant emboité divers mécanismes (Pingouin) dont semble-t-il des soviétiques
Kamatz > D > Marque française fondée en 1975 qui a emboité des mouvements de diverses origines: soviétiques (Zaria 1509B.1), japonais, français (Yema). Elle aurait commercialisé des Molnija 3602 (mais il pourrait s'agir d'une confusion avec des HP 40 français). Voir ici
Kangaro > C > Marque de Hong Kong ayant emboité des mécanismes suisses mais aussi des Tchaïka et des Vostok 2214
KGB > B > Marque créée en 1991-1992 par la Royal Trade Import GMBH (Hannovre); fabriquées sur commande par Vostok en 1991 sur base de 2614B. Ceretains modèles ont pour marque Buran mais garde le logo KGB. [url= KUCO-Corsar-Handelsgesellschaft mbH a été fondée à Hambourg pour importer en Allemagne des montres soviétiques. Leur cadran indique souvent "steine" pour "rubis" même si les autres mention ("shockproof") sont en anglais.  Poljot 2614, 2614.H, Luch 2209, Raketa 2609.HA, montre à gousset Molnja 3602 "Locomotive" ou "Galion", chronomètre de Zlatoutsk, Zaria 1509, horloge d'échecs, etc.). Voir ici]Voir ici[/url]
Kiplé > D > Société française fondée à Morteau (Doubs) qui emboîtait d'ordinaire des France Ebauche mais qui a emboité des Molnija 3602 dans des montres de poche, voir ici
Krasnikof > D > Des Molnija 3602 "locomotive" et "loups" ont été commercialisées fin des années '80 et début des années '90 sous cette marque (avec un packaging très "CCCP", typique des importateurs jouant le look caricaturalement "soviétique" à l'époque).
Kuco > B > Marque pour l'exportation de la fabrique de réveil matin Sevani (Севани), peut-être allusion à l'anglais cuckoo: "coucou". Raketa a également utilisé cette marque en 1991. La Fabrique de Montres de Zlatoust a également utilisé cette marque pour vendre à l'export ses chronomètres Agat. Marque exportée au moins en Grèce et en Allemagne. Dans ce dernier pays, elle était importée par la KUCO-Corsar Handelsgesellschaft mbH (Hambourg, 1974-1998). [url= KUCO-Corsar-Handelsgesellschaft mbH a été fondée à Hambourg pour importer en Allemagne des montres soviétiques. Leur cadran indique souvent "steine" pour "rubis" même si les autres mention ("shockproof") sont en anglais.  Poljot 2614, 2614.H, Luch 2209, Raketa 2609.HA, montre à gousset Molnja 3602 "Locomotive" ou "Galion", chronomètre de Zlatoutsk, Zaria 1509, horloge d'échecs, etc.). Voir ici]Voir ici[/url], voir Corsar
Kurant > C > voir Blonie, voir ici
Lackawanna > C > Des Molnija 3602 ont été commercialisé sous cette marque par ailleurs inconnue
Lawrence > D ou C > Marque d'origine inconnue ayant emboîté des Zaria 1601
Lech > C > voir Blonie, voir ici
Legend > > Marque d'origine inconnue
Leon Piradet > C > Marque d'exportation vendues aux États-Unis (et probablement en Amérique latine). Très nombreux modèles Vostok 2605. Il est possible que l'emboitage ait été fait en Allemagne (selon une source) ou en Suisse (selon une autre). Ce qui est sûr c'est qu'il y a des Leon Piradet emboîtant des mouvements non-soviétique (Valjoux 7733)
Lindor > B ou C > Au moins un modèle de cette marque ("Lindor Ancre") a emboîté un calibre soviétique, un Vostok 2605. Il y a bien eu une société horlogère Lindor fondées à Paris en 1936, mais vraisemblablement sans rapport (sinon l'utilisation comme marque d'un nom connu). Voir ici
Lord Cromwell > Ces montres auraient été emboitées dans les îles Vierges (pour profiter d'une législation US favorisant le développement économique de ces îles) des Poljot 2408.
Lordlane > C > Marque d'origine inconnue (Hong Kong?) ayant emboité des mouvements Poljot
Lourin Perrard > C > Marque par ailleurs inconnue qui a emboité des mouvements suisses (LaRose Time) mais aussi soviétiques (Poljot 2409). Elle a fabriqué (fait fabriquer?) des montres en Allemagne. Son nom évoque naturellement les Pierre Lourin.
Lotos > Marque d'origine inconnue (possiblement suisse)
Louis Pion: voir Pion
луис пион: voir Pion
Luch > A > Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom.
Luch Insa voir Insa
Lum-Tech > C > Cette marque américaine (basée dans l'Ohio) emboîte des mouvements importés, principalement japonais. Elle a cependant emboîté au moins un mouvement Slava.
Marathon > D > La société horlogère Marathon Watch a été fondée à Montréal et a commercialisé sous son nom (mais aussi sous son autre marque, Adanac) des Molnija 3602 « locomotive » et « perdrix » et des chronomètres de la fabrique de Zlatousk. voir ici
Martini > C > Marque d'origine inconnue qui a emboité des Molnija 3602 dans des boîters ne venant pas de chez Molnija, voir ici
Meister Anker > D > Meister Anker est depuis 1968 et jusqu'à 2009 une marque de la société de vente par correspondance allemande QUELLE. Elles étaient commercialisées à grande échelle et à des tarifs modestes et étaient fabriquées un peu partout, y compris en RDA et en URSS (Poljot 2616.2H, et Zaria 1509 ou Tchaïka 1601A pour montres de dame). Voir ici
Messidor > B > Sous cette marque (et avec la mention "made in ussr") ont été vendues des Molnija 3602, voir ici
Mestis > A/B > Il a été dit que ces montres étaient destinées à la Yougoslavie, mais elles auraient été en fait produites par la Fabrique de Montres de Vilnius (active entre 1970 et 1985) et destinées à la Lituanie et à d'autres pays de l'Est. Ces deux informations ne sont pas forcément contradictoires. Calibres emboîtés: Poljot 2409 et 2414.
Michel René > C > Marque de Hong Kong ayant notamment emboîté des Poljot 2609.2N avec la mention "swiss movt" sur le cadran!. Voir ici
Molnija > A > Grande marque soviétique qui a exporter l'essentiel de sa gamme sous ce nom.
Montal et Montal de luxe > B ou D > Marque embarquant notamment des Luch 2209, des Slava 2414 et des Zaria 2009b. Elles pourraient avoir été produites par (ou pour) la Montal Watch Fittings Ltd. (fondée à 1942 à Birmingham mais basée à à Cheltenham, et liquidée en 2010). Cette manufacture produisait notamment des boîtiers et bracelets métalliques pour montres. Voir ce post et les deux suivants,
Montine et Montine internationale > C > La société horlogère suisse Montine a développé une production de masse dans les années '70 et '80 (500.000 montres par ans). Elle a notamment emboîté des Poljot 2614. Voir ici
Nadia > C > Marque probablement originaire de Hong-Kong de montres pour dames emboîtant des des Zaria 1501 dans différents boîtiers. Voir ici
Noxil > B > Cette société a emboîté des Poljot 2609 et des Slava 2414. Noxil est la marque d'une société suisse de Biel, (Kelag Marketing), mais je n'ai pas de certitude qu'il s'agisse du même Noxil.
Nurymar > C > La société Nuria Y Martin a emboité sous la marque "Nurymar" des Poljot 2409, voir ici
Odien > C > Société suisse qui aurait emboîté (entre autres) des mécanismes soviétiques
Olympic > B > Marque de la Fabrique de Montres de Petrodvorets à l'occasion des jeux olympiques de 1980 à Moscou, embarquant des Raketa 2609A.1. Voir ici
Omax > C > Fondée en 1946, cette société horlogère suisse a été à une époque le principal exportateur suisse de montres. Ella a emboité des Amphibia 2616.2H/2627.2H, des 2609, des 2209. La société a aujourd'hui son quartier général à Dubaï. Il existe des OMAX soviétiques à la finition si sommaire qu'il s'agit peut-être d'un abus de la marque (d'autant que ni la typo, ni le logo ne correspondent).
Orex > C > Unique fabrique de montres de Roumanie, fondée en 1975, Orex (pour Ora Exacta – "heure exacte") a emboîté des mouvements suisses, chinois, et des mouvement Slava 2414, 2628, 2428, 2356 (quartz) et S2358 (quartz). Elle a aussi emboité des Zaria 2009G. Ne pas confondre avec la suivante.
Orex > C > Marque de la société Impex (voir à ce nom). Ne pas confondre avec la précédente. voir ici
Oreint (sic!) > C > Marque par ailleurs inconnue (de Hong Kong?) qui, selon un fil sur WUS, aurait avec ce nom improbable emboité des mouvements soviétiques (mais aussi d'autres).
Oreintex ou Orintex > C > Marque de Hong Kong apparue dans les années '70 (à ne pas confondre avec Orient, comme c'est le but!) qui emboitait d'abord des mécanismes suisses bon marché puis des mécanisme chinois mais aussi des Raketa 2609.
Orion > B-D > Firme née avant la fin de l'URSS dans l'orbite de l'usine Poljot, a emboité des mécanismes Poljot (2414, 2614, 26668, 2612 et peut-être d'autres encore) dans des boitiers chinois, puis a délocalisé en Chine, puis n'a plus emboité depuis 2000 que des calibres asitatiques (Miyota), coupant tout lien avec l'ex-URSS.
Oriosa > D > Cette société suisse fondée à Biel en 1927 a emboité des mécanismes de plusieurs origines (essentiellement suisses). Elle a commercialisé sous sa marque des Molnija 3602 "locomotive". Voir ici
Osco > C ou D > Osco Uhrenfabrik est une société horlogère allemande fondée en 1948 à Schwenningen (Forêt noire). Osco a commercialisé dans les années '70 sous sa marque des Molnija 3602.
Ostwok > D > Ostwok SA (Illnau, Suisse) faisait fabriquer des Vostok avec son logo figurant sur le cadran en plus de la marque Vostok. La compagnie a été mise en liquidation en 2000 et a fermé ses portes en 2002.
Osxar > B > La marque Osxar était une marque d'exportation des années '70 destinées à la France (mention "rubis" sur le cadran). Poljot et Luch​ 2209 et 2416. Voir ici
Oural > B ou C > Emboîteur français ou marque d'export destinée à la France, car les mentions sur le cadran sont en français (Vostok 2214, 2608), voir ici
Paladin > C > Cette marque appartient à la société Digitech (probablement un emboiteur de Hong Kong). A emboité des Slava automatique 2427. Voir ici, voir aussi Citco
Paul Garnier > C > Paul Garnier était un horloger qui fonda sa société à Paris en 1825, produisant des montres et des horloges de grande qualité. En 1970 est fondé à Genève une Paul Garnier Watch Company qui reprend ce nom prestigieux. Cette société sera active jusqu'à 1977 et  a emboité des calibres soviétiques et/ou commercialisé des montres soviétiques sous cette marque.
Peterhof > A > Marque de la Fabrique Raketa emboitant des Raketa2614 sous des cadran de pierres semi-précieuses (années '80).
Peterhof Master > A? > Pas de précision pour cette marque qui aurait emboité des Raketa.
Pierre Chevelle > B > Marque de la société française Continental Time C° ayant embarqué des Poljot 2414 parfois marqués Bienna (voir à cette marque), parfois marqués A2000 (sur le rochet). Voir ici et ici
Pierre Jacquard > D > Cette marque de montre discount a commercialisé des Molnija 3602 avec le design des Serkisof (croissant-étoile, locomotives et initiales sur le fond du boîtier), mais aussi des montres-bracelets emboîtant des Poljot 2614.2H
Pierre Lannier > C > Marque française née en 1977 et ayant son siège à Paris et ses ateliers en Alsace, qui a emboîté des calibres de plusieurs origines dont des Poljot 2609H.
Pierre Lourdin > B > Mentionnée sur une liste comme marque de montre comme ayant emboîté des Poljot 2614.2H, voir ici
Pierre Lourin > B > Marque ayant embarqué des Raketa 2609.1. La référence ci-dessus est peut-être une confusion avec cette marque-ci.
Pion ou Pion z ou Capion Z> D > Marque française. La société Capion, fondée en 1928, a commercialisé dans les années '70 et '80 sous divers marques des Tchaïka 1301 et 1601A. Elle a vendu aussi des Molnija 3602 "locomotive" sous cette marque et sous la marque луис пион (Louis Pion). La société a été rachetée en 2007 par les Galeries Lafayette. voir ici
Pobeda > A > Marque/modèle bien connu, produite par plusieurs fabriques soviétiques, et massivement exportée.
Polan  > C > voir Blonie, voir ici
Poljot et Poljot de Luxe > A > Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom.
Poseidon > B ou C > Marque ayant emboité des Poljot Alarm 2612.1
Pratina > C > Pratina est une marque de bas de gamme de la société horlogère suisse Dugena. Elle a emboité des mouvements suisses, allemands, français (France Ebauche) mais aussi soviétiques.
Prestige > B ou C > Marque incobnnue ayant emboité des Raketa
Prim > C > Fondée en 1949 à Nove Mesto nad Metuji, la fabrique PRIM s'est spécialisée dans la production de montres-bracelets, ce qui faisait de la Tchécoslovaquie le 8e pays au monde à en produire industriellement. La fabrique produisit d'abord des montres sous la marque Spartak, puis sous sa propre marque. Elle a directement produit ses propres calibres (du type Lip/Pobeda) mais aurait un moment également emboité des calibres soviétiques (de la 1ere Fabrique de montre de Moscou).
Primus > B ou C > Il a existé une douzaine de sociétés horlogères nommées Primus, essentiellement des Suisse. Les nombreuses Poljot (2416, 2415/2416, 2612, 2612.1, 2409/2414) vendues sous cette marque ne proviennent peut-être pas d'une d'elle. Peut-être que Primus était, dans les années '70, une marque d'exportation soviétique.
Princeton > C > Marque suisse qui a embarqué différents calibres soviétiques (Poljot 2409) et commercialisé des Molnija "locomotive"
Qreini (sic!) > C > Marque de Hong Kong qui a emboité des Slava 2427 avec un disque de date en anglais et en chinois qui n'est pas d'origine Slava.
Quartex > C > Marque de la société Impex (voir à ce nom), voir ici
Quest > C > Marque de Hong Kong qui a emboité des mouvements soviétiques (Tchaika 1600), voir ici
Rado > B? > Rado est la marque (apparue en 1954) de la société horlogère suisse Schlup & C° (fondée en 1917). Mais il est peut probable que les Rado soviétique (Poljot 2614), à la finition médiocre, aient été produites pour la société suisse. Il est plus vraisemblable qu'il s'agisse d'un abus de marque (la marque sur leur cadran n'a d'ailleurs ni la bonne typo, ni le logo officiel).
Raketa > A > Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom.
Raketa > E >  L'usine Slava de Besançon, crée avec des capitaux soviétiques, a produit des montres de marque Slava et Raketa en emboîtant des mécanismes soviétiques dans des boîtiers produits localement.
Raky > B et/ou C > Marque d'un importateur italien à la fin des années '80 et au début des années '90, les montres de cette gamme sont parfois d'étranges composites (comme des Raketa à mécanisme Slava...) peut-être assemblés en Italie.
Ranko > C (?) > Marque probablement indienne, emboîtant des Poljot 2614.2H, voir ici
Regus > D > Regus est une marque suisse qui a commercialisé des Molnija 3602 "locomotive"
Renaissance > A > En 1989, la fabrique Raketa a été divisée en petites manufactures spécialisées. La fabrique "Renaissance" a hérité des travailleurs et équipements spécialisés dans le travail avec des pierres semi-précieuses. Renaissance produisait des montres sur base Raketa (ainsi des kopernik 2609.NP) avec des cadrans minéraux. Voir ici
Rhino > C  > Cette marque de Hong Kong donnait à ses montres l'allure de la marque en vogue à l'époque, Citizen, en emboîtant des Poljot 2614.2H mais aussi des Tchaïka 1601A dans des montres pour dame. Voir ici
Rothar > C > Marque d'origine inconnue qui a emboîté des Mplnija 3602 dans des (grandes) montres bracelets, voir ici
Royal Dynasty > C > Marque (pour certain française, pour d'autre - et plus probablement - américaine) ayant emboîté des Zaria 1601 mais aussi des mécanismes non soviétiques, voir ici
Ruhla > C > Créée en Allemagne en 1862 , l'entreprise a été nationalisée en 1952 par le gouvernement de la RDA. Uhren- und Maschinenfabriek Ruhla VEB (Volkseigener Betrieb: Entreprise propriété du Peuple) a emboité essentiellement ses propres calibres mais aussi des Zaria 1800 et des Slava 1601, dans ses montres pour femmes, des années '50 jusque dans les années '80. Voir ici
Saintis > C ou D > Des Molnija 3602 ont été commercialisée sous cette marque déposée par la société Slava SA en France.
Salvos > B? > Probablement une marque d'exportation de la 1ère Fabrique de Mooscou (Poljot) pour l'exportation en Allemagne.
Santima > C > Marque de Hong Kong (et s'affichant comme telle) ayant emboité des mécanismes soviétiques notamment des Slava 1601
Santo Johannes > B > Marque commercialisant des modèles de diverses origines dont des Poljot alarm 2612.1, voir ici
Services > D > Services Watches était une société anglaise basée à Leicester. Elle n'a jamais produit de montres mais a commercialisé sous sa marque celles de nombreuses fabriques anglaises, suisses, françaises, allemande (et est-allemande). Elle a commercialisé sous sa marque (et avec son logo) des Molnija 3602.
Sekonda et Sekonda de Luxe > B > La société Sekonda a été fondée en 1966 en Grande-Bretagne pour l'importation de montre soviétiques. Elle a importé de très nombreux modèle d'à peu près toutes les fabriques horlogères soviétiques.
Serkisof > D > Établi sous l'empire Ottoman à Istanbul, Serkissof est un commerçant en gros qui, avant 1914, distribuait des montres plutôt luxueuses. Il a importé des montres soviétiques que la que société des chemins de fer turc, la T.C.D.D. (Türkiye [Turquie] Cumhuriyeti [république] Devlet [état] Demiryolları [chemins de fer]), distribuait à ses employés, essentiellement des Molnija 3602.  Serkisof importait aussi d'autres montres soviétiques, comme les 2616.2H  
Sheraton > C > Marque (de Hong Kong?) à destination du marché britannique ayant emboité des mouvements Molnija, Slava et Vostok
Shura > B > Marque d'exportation soviétique (Luch 2209) à destination du marché allemand (années '70)
Siglo ; B ou D ; Marque d'exportation soviétique ou, plus probablement, d'un importateur occidental (Molnija 3602)
Silgar > D (+C?) > Marque portugaise qui au vendu sous sa marque des Poljot 2624.2H sous la double marque Poljot Silgar. Silgar aurait pu aussi emboiter des mécanismes soviétiques sous son seul nom, comme elle l'a fait de mécanismes suisse. Voir ici
Sinitron > C > Marque inconnue qui a emboîté des Zarya 1601 dans des montres pour femme. Voir ici
Slava > A > Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom.
Slava et Slava Precision > E >  L'usine Slava de Besançon, crée avec des capitaux soviétiques, a produit des montres de marque Slava et Raketa en emboîtant des mécanismes soviétiques (Raketa, Slava, Zaria, Tchaika) dans des boîtiers produits localement.
S-Master > B > Marque d'exportation de Poljot pour des montres vendues en Hongrie (Poljot 2415, Poljot 2416)
Somoto > Marque (probablement de Hong Kong) emboitant des Zaria, des Molnija et des Raketa, dont les modèles ont été exportés en Amérique centrale. Voir ici
Soviet et Soviet CCCP (voir Gruen Soviet)
System > B? > Marque certainement française, qui a commercialisé plusieurs types de Molnija 3602. Leur cadran mentionne le classique "made in ussr" de l'export mais aussi "18 rubis" en français. elle a aussi produit des montres pour dame emboîtant des Tchaika 1601A, et a emboité des mécanismes d'autre provenances.
Technica > B > Sous cette marque (et sans la mention "made in ussr") ont été vendues des Molnija 3602, voir ici
Thermidor > C > Marque d'origine espagnole (Thermidor Watches, Madrid), ayant emboîté, selon les époques, des mouvements suisses et japonais. La "Thermidor Alarm" emboîe un Plojot 2612, voir ici
TimeTone > C > Marque des fabriques crées par de sociétés écrans de l'URSS aux Iles Vierges pour importer sans payer de taxe aux USA. La société hongkongaise Timetone Industries Ltd, a fournit les boîtiers, les fonds, les bracelets et les emballages. Il est possible que des Timetone aient aussi été produites à Hong Kong. Mouvements Vostok, Poljot (2415, 2616.2N automatique), et Zaria (2009P).
Titan > D > Marque espagnole commercialisant des montres soviétiques (chrono 3017 et Poljot 2616 automatique). A ne pas confondre avec la marque indienne du même nom. Voir ici
Trelawn > D > Marque de montres suisses ayant commercialisé sous son nom diverses Molnija 3602, voir ici
Ultra > C > Ultra est rapportée comme une marque ayant emboîté des calibres soviétiques. Il pourtait s'agir de cette ultra qui était une des marques de la société horlogère Paul Maillardet & Fils fondée en 1911 située à Morteau, dans le Doubs (avec un autre site de production à Besançon, où étaient fabriquée les Ultra). La société produisait ses propres mouvements mais emboitait aussi des mouvements importés.  
UMF Ruhla > C > voir Ruhla
Valtine > B et/ou C > Marque d'origine inconnue qui a emboité notament des Vostok 2414, voir ici
Velma > B > Marque de la Fabrique Poljot dans les pays baltes mais aussi sans doute en Pologne,  et peut-être au Canada (Polljot 2414, 2409, 2415).
Victoria > B > Montres fabriquées par Raketa pour le Nigéria, peut-être suite à une commande officielle unique, (trois modèles connus)
Vinca > B > Marque pour l'exportation en Grande-Bretagne (comme l'atteste la mention "Foreign" sur le cadran de tous les exemplaires connus) de la Fabrique Poljot, ayant emboité notamment le Poljot 2409. C'est une des marques utilisée par Poljot avant que soit créée, en 1966, la société Sekonda. Il existait bien une société horlogère suisse, Vinca SA (à Biel et à Zug), mais il s'agit probablement d'une reprise de marque. Voir ici
Vostok > A > Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom (et sous le nom de Wostpk dans un premier temps, lorsque l'essentiel de l'export était destiné à l'Europe de l'Est).
Vremia > D > Marque italienne (crée par la firme horlogère italienne Binda) qui, surfant sur la mode des montres soviétiques, de 1988 à 1991, importait d'URSS des montres avec un packaging conçu en Italie, emboîtait des calibres soviétiques sur des montres produites en Suisse avec un design conçu en Italie (des Slava 2414, Poljot 2612.1, chronographe Poljot 3133), et produisait en Suisse des montres au look caricaturalement "soviétique".
Vremir > A/D > Marque d'importation de Vostok (Komandirskie et Amphibia) aux USA. Les cadrans sont les cadrans Vostok d'origine et la marque Vremir n'apparait que sur le fond des montres. La marque a été déposée en janvier 1991 par la société TimePeace Russian Watch (bien connue pour la Désert Shield). Le logo de TimePeace (trois clochers à bulbe avec l'horloge) apparait également sur le fond.
Vympel > A > Modèle de la 1ère Fabrique de montres de Moscou (Poljot), dont la fabrication a été reprise à Minsk, emboitant le 2209, et qui a été exporté.
Wars > C > voir Blonie
W&CM > D > Watch & Clock Master commercialisait (surtout en Italie semble-t-il), fin des années '80 et/ou début années '90, différents modèles de montres, dont des Vostok Komandirskie pourtant sa marque et le logo Vostok. W&CM a aussi fabriqué des montres d'entreprises, au moins dans le cas d'Ansaldo (les cadrans sont marqués Ansaldo, les fonds du boîtier W&CM).
Wostok (voir Vostok)
Yonger Bresson > D > Cette marque horlogère française créée en 1975, rachetée par le groupe Ambre en 1990, a commercialisé sous son nom des Molnija 3602 et des Vostok 2605. Voir ici
Zaria > A >  Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom.
Zaritron > A/D > Marque créée en 1989 par la joint-venture américano-soviétique Dawn S. Carson Wye International Time Technology Limited. La société commercialisait sous la marque Zaritron des montres mécaniques et à quartz (comme le 1656H) de type Zaria. 50.000 Zaritron étaient produites par mois à la Fabrique de montres de Penza et 15% étaient exportées. Voir ici
ZIM > A > Grande marque soviétique qui a exporté l'essentiel de sa gamme sous ce nom (ou sous la marque Pobeda).
Zodiak > C > voir Blonie, voir ici

CAS DOUTEUX

Baltov Voir ci-dessous le post du 24 mai 2018. Montre russe mais qui, bizarrement semble russe mais emboîte (pour l'exemplaire connu) un Molnija 3602 datant de... 1953. Voir ici
Barton W Exclusive > B ou C > Produites à la Fabriques de Montres de Minsk (Luch) et elles emboîtaient le L1656A à quartz. Peut-être post soviétique. Voir ici
Cladstone Voir ci-dessous le post du 5 février 2018. Aucune certitude sur cette marque, sinon qu'elle a été fabriquée en URSS à la fin des années '70. Soit elle voulait peut-être évoquer Gladstone (voir ci-dessus), soit qu'il s'agit (comme l'a suggéré Klui) d'une Gladtone dont la marque a été mal imprimée/usée sur le cadran.
Dugena Voir  ci-dessous le post du 6 juillet 2016. Dugena pour "Deutsche Uhrenmacher-Genossenschaft Alpina" ou Association Horlogère Allemande Alpina, qui a été fondée en 1927 comme succursale de la société suisse Alpina. En 1948, elle a déménagé de Berlin (Est) à Darmstadt. L'exemplaire connu embarque un Molnija 3603 (Dugena M-Tech a proposé aussi un chronographe emboitant le Poljot 3133). Le problème est que cet emboîtage semble post-soviétique.

Sources: Essentiellement les forum (WUS, Watch.ru, FMR, FAM...) mais aussi les blogs de collection (USSRTime, Sekondtime...), le site de référence horlogère Mikrolisk et les sites de vente (Ebay, Etsy...)[/b][/b]


Dernière édition par Hanoi le Mar 7 Juil - 2:04, édité 163 fois (Raison : ar)
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Illustrations

Message  Hanoi le Lun 2 Mai - 16:02

Les marques soviétiques pour l'exportation Marque10
1. Velma (photo watch.ru) ; 2. Cardinal, mvt Molnija 3602 (photo Ebay) ; 3. Ostwok Komandirskie de Jurmala ; 4. Carlisle  (photo watch.ru) ; 5. Pierre Lannier, mvt Poljot 2609H, de Nico ; 6. Cornavin (photo Ebay) ; 7. Oural mvt 2214, de Padre ; 8. Avuto, mvt 2214, de Padre ; 9. Saintis, Molnija 3602 (photo FMR)
Les marques soviétiques pour l'exportation Marque13
10. Corsar, Luch 2209 de FHP92 ; 11. Eldorado, mvt Slava (photo WUS) ; 12. Adanac, chrnrographe Zlatousk (photo E-bay) ; 13. Alfa (photo watch.ru) ; 14. Cossak, mvt Vostok 2214 (sekondtime) ; 15. Citco, mvt Poljot 2612.1 « Alarm », de Padre ; 16. S-Master (photo watch.ru) ; 17. Classic, mvt Poljot 2614.2H (photo FMR) ; 18. Cornavin (photo Ebay)
Les marques soviétiques pour l'exportation Marque12
19. Vinca, mvt Poljot 2409 (collection sekondtime) ; 20. Mestis, mvt Poljot 2414 (photo FMR/Ebay) ; 21. Global-P  (photo watch.ru) ; 22. Omax, mvt Poljot 2627.H (Ebay) ; 23. Jean Cardot (photo FMR) ; 24. Garon (photo WUS) ; 25. Meister Anker (photo Ebay) ; 26. Fabuna (photo watch.ru) ; 27. Exacta/Poljot (photo watch.ru)
Les marques soviétiques pour l'exportation Marque14
28. Watch & Clock Master (photo FMR) ; 29. Oriosa, Molnija 3602 (collection sekontime) ; 30. EWA (photo Ebay) ; 31. Sekonda, mvt Zaria 2009B de votre serviteur ; 32. Primus (photo watch.ru) ; 33. Sinitron, mvt Zaria 1601 (collection sekontime) ; 34. Valtine (collection sekontime) ; 35. Renaissance (collection Samsun) ; 36. Rhino de Nico.


Dernière édition par Hanoi le Mar 10 Mai - 14:48, édité 4 fois
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  FHP92 le Lun 2 Mai - 20:56

Merci, Hanoï, pour ce très intéressant article. Nul doute qu'il sera une référence pour nombre d'entre nous, à compléter au fil de nos recherches et trouvailles !
FHP92
FHP92
Commissaire politique
Commissaire politique

Messages : 1027
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  philippe-du-75013 le Lun 2 Mai - 21:12

Serkisof > D >  Serkisof est un joaillier turc, installé à Istanbul, qui importait des montres soviétiques que la société des chemins de fer turcs (Demiryolu) distribuait à ses employés essentiellement des Molnija 3602. Serkisof importait aussi d'autres montres soviétiques, comme les 2616.2H

Serkissof fondé sous l'empire Ottoman est plutôt un commerçant en gros qu'un  joaillier (fabricant de bijoux) même si avant 1914 il distribuait des montres plutôt luxueuses.

La société des chemins de fer s'appelle T.C.D.D.  Türkiye (Turquie) Cumhuriyeti (la république) Devlet (état)  Demiryolları (les chemins de fer).

Demiryolu c'est "le chemin de fer" demir (fer) yol (chemin) u(le)

désolé de jouer les chieurs mais je ne résiste pas au plaisir un peu nombriliste de sortir mon petit savoir de (petit) turcophone et d'amateur de Serkisof (Serkissoff avant 1928).
philippe-du-75013
philippe-du-75013
Commissaire politique
Commissaire politique

Messages : 899
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 64
Localisation : Paris 75013

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Lun 2 Mai - 21:31

Un grand merci au contraire!
Je vais insérer ces corrections.
Que chacun apporte sa pierre, que l'on chipote et que l'on chicane!
C'est en balayant dans les coins qu'on arrivera à un vrai travail de référence.
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  LeDocteur le Lun 2 Mai - 21:51

Sacré boulot ! Bravo Les marques soviétiques pour l'exportation 89308

Vremir (importation de Vostok aux USA) ne devrait-elle pas être dans la liste ?
LeDocteur
LeDocteur
Pilier du Forum

Messages : 3198
Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Lun 2 Mai - 21:56

Je l'ajoute séance tenante!
Edit: J'ai retrouvé ton fil: https://www.montres-russes.org/t4866-vremir-les-montres-russes-americaines


Dernière édition par Hanoi le Lun 2 Mai - 22:03, édité 1 fois
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  LeDocteur le Lun 2 Mai - 21:59

Hanoi a écrit:Je l'ajoute séance tenante!
C'est la seule marque d'exportation que je possède Wink
LeDocteur
LeDocteur
Pilier du Forum

Messages : 3198
Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  ptitdo le Mar 3 Mai - 10:33

Beau boulot Hanoi !
ptitdo
ptitdo
Kamarade
Kamarade

Messages : 98
Date d'inscription : 07/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Mar 3 Mai - 11:16

Merci ptido!

Doc, tu m'envoie la photo de ta Vremir que je l'ajoute dans la prochaine fournée d'illustrations?

Et aussi: j'ai ajouté Watch & Clock Master à la liste
ca se complète!

Jurmala sait distinguer les Komandirskie (et Generalskie) faites pour l'export (surtout italien) mais avec des mentions cyrilliques, en identifiant des combinaisons originales d'éléments authentiques.
Maître, tu pourrais nous rédiger une petite synthèse que je l'annexerais à mon premier post?
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  LeDocteur le Mar 3 Mai - 22:02

Hanoi a écrit:

Doc, tu m'envoie la photo de ta Vremir que je l'ajoute dans la prochaine fournée d'illustrations?



En fait, c'est pas très original, c'est ma Desert Shield Wink
Photos ici et

Tu as aussi d'autres dos Vremir dans ce sujet.
LeDocteur
LeDocteur
Pilier du Forum

Messages : 3198
Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Volgo le Jeu 5 Mai - 21:12

@ Maitre Hanoï : Cette page d'archivage est excellente, mais il faudrait que l'on se voit en parallèle afin de gérer ses futures évolutions au format wiki, ou qqch de similaire. Les marques soviétiques pour l'exportation 89308 Wink

_________________
Les marques soviétiques pour l'exportation Looker10
Quelques montres... (ツ)
Volgo
Volgo
Administrateurs

Messages : 12198
Date d'inscription : 14/09/2010
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Ven 6 Mai - 17:30

Oui oui, on y viendra...
Mais on peut continuer à accumuler les données de cette manière en attendant: cela laisse du temps à tout le monde de les corriger/compléter.

J'ajoute encore une marque à la liste JUNOST: https://www.montres-russes.org/t5545-le-kamarade-volgo-est-appele-au-rayon-expertise-svp
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Mar 10 Mai - 15:21

J'ai ajouté:
- deux marques à la liste (Peterhof et Dominion)
- quelques précisions ici ou là
- une quatrième série de photos
- les légendes à toutes les photos
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Totorovitch le Mar 10 Mai - 21:26

Franchement un énorme bravo pour le boulot de synthèse, ça m'a permis de lever des interrogations sur certaines marques que je croise régulièrement ! Les marques soviétiques pour l'exportation 89308
Totorovitch
Totorovitch
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 145
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 28
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  padre le Jeu 12 Mai - 8:57

Je n'avais pas vu ton travail. Félicitations.
Et je suis flatté de trouver quelques unes de mes photos dans ton tableau ! Si tu en veux d'autres, fais-moi signe.
padre
padre
Membre du Parti
Membre du Parti

Messages : 235
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Lun 23 Mai - 23:21

J'entre en possession d'une sympathique Cardinal

Les marques soviétiques pour l'exportation Cardin10

Elle associe le boîtier 551, le cadran 270 et le mécanisme 2609.1 de Raketa, elle doit dater d'entre 1977 et 1979.
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Dim 3 Juil - 23:14

Au hasard d'une soirée E-bay je découvre une nouvelle marque: Esperanto.
Je l'ajoute à la liste.

Les marques soviétiques pour l'exportation Espera11
Les marques soviétiques pour l'exportation Espera10

Trois possibilités:

Soit il s'agit d'une de ces Esperanto, marque destinée au marché espagnol de la société  française Cattin (dont la principale marque était Mortima). Très active dans les années 60 et 70, fondée à Morteau en 1926, Cattin produisait environ 30 000 montres pour les marchés français, espagnol, américain. Son dépôt de bilan fut prononcé en 1990. Les Esperanto emboîtent généralement des mouvements Cattin.

Soit il s'agit d'une marque d'exportation soviétique homonyme (l'esperanto était très populaire en URSS)

Soit il s'agit d'une franken (la manière dont le mécanisme est inséré ne me semble pas très catholique)

Bref: à creuser!
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Mer 6 Juil - 20:50

Cette Dugena embarque un mouvement Molnija 3603.
Mais est-elle d'avant ou d'après '92?
Mystère...
Les marques soviétiques pour l'exportation Dugena11
Les marques soviétiques pour l'exportation Dugena10
Dans le doute je ne la mets pas encore sur la liste

Dugena (= Deutsche Uhrenmacher-Genossenschaft Alpina) ou Association Horlogère Allemande Alpina a été fondée en 1927 comme succursale de la société suisse Alpina. En 1948, elle a déménagé de Berlin (Est) à Darmstadt.
Dugena M-Tech a proposé aussi un chronographe emboitant le Poljot 3133.
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Lun 18 Juil - 20:08

J'ajoute à la liste une nouvelle marque: Zaritron

Son origine remonte à 1989, avec la création de la première joint-venture américano-soviétique à Penza, la Dawn S. Carson Wye International Time Technology Limited. L'objectif de la société était la commercialisation, sous la marque Zaritron, et aussi l'exportation principalement vers les USA, de montres mécaniques et à quartz (comme le 1656H) de type Zaria. Les Zaritron étaient produites à Penza avec des composants importés et un design "européen". 50.000 pièces étaient produites par mois et 15% étaient exportées. L'entreprise a périclité il y a une quinzaine d'années. La marque a été relancé en juillet 2007, après que le groupe CHASPROM soit devenu propriétaire de la Fabrique de montres de Penza.
Les marques soviétiques pour l'exportation Zaritr10
Les marques soviétiques pour l'exportation Zaritr12
Les marques soviétiques pour l'exportation Zaritr11
Une Zaritron produite le 21 avril 1992 (photo Ebay)
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Lun 1 Aoû - 22:55

Kuco > B > Marque pour l'exportation de la fabrique de réveil matin Sevani (Севани), peut-être allusion à l'anglais cuckoo: "coucou". J'ai vu mentionné une fois que Raketa avait utilisé cette marque en 1991, mais sans trouver d'élément probant.

Voilà l'élément probant:
Les marques soviétiques pour l'exportation Kugo10
je me corrige!
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Mer 3 Aoû - 20:59

Une nouvelle marque: MONTAL
Quelqu'un en a entendu parler?

La première emboîte un 2209 Luch
Les marques soviétiques pour l'exportation Montal10
Les marques soviétiques pour l'exportation Montal11

La seconde un mouvement un peu mystérieux
Les marques soviétiques pour l'exportation Montal14
Les marques soviétiques pour l'exportation Montal12
Les marques soviétiques pour l'exportation Montal13
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Jurmala 1988 le Mer 3 Aoû - 21:53

Hanoï C'est un calibre 2009b de la manufacture Zaria / Заря située à Penza / Пенза :

Les marques soviétiques pour l'exportation Zaria_26
crédit oldswisswatches.com

on devine le logo gravé dès 1963 sur les calibres de cette manufacture
Les marques soviétiques pour l'exportation Logo-pensensk2
crédit : netgraphik

Elle a comme un air de famille non ?
Les marques soviétiques pour l'exportation X354-q80
crédit internet

_________________
VintageVostokodépendantLes marques soviétiques pour l'exportation 12091811202012775410332148
Jurmala 1988
Jurmala 1988
Administrateurs

Messages : 3695
Date d'inscription : 20/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Mer 3 Aoû - 23:59

Bien vu cher Maître!
J'ai complété sur la liste.
Rendez-vous au prochain mystère!


EDIT:
Ces Montal est soit une marque soviétique, soit des produits de la Montal Watch Fittings Ltd. (fondée à 1942 et liquidée en 2010).
La manufacture était située Bouncer's Lane, à Cheltenham (ci-dessous en haut à gauche, photo de 1951).
Les marques soviétiques pour l'exportation Montal15
Cette manufacture produisait notamment des boîtiers et bracelets métalliques pour montres (plus précisément "Watch fittings, watch chains, watch bracelets, watch straps, watch cases, and parts (not included in other classes) of all the said goods".
De là à penser qu'ils sont passé à l'emboitement de calibres importés... D'autant qu'ils sont répertorié comme fabriquant de montres par Mikrolisk
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Hanoi le Mar 23 Aoû - 9:06

Et travaillant sur les calibres Zaria je tombe (dans la notice Metatechnical) sur cette nouvelle marque: Genève:
Les marques soviétiques pour l'exportation Geneve10
Elle embarque un Zaria 1601.
Je l'ajoute.
Hanoi
Hanoi
Expert

Messages : 2793
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 56
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les marques soviétiques pour l'exportation Empty Re: Les marques soviétiques pour l'exportation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum